IMAGES - SAISIE DE 400 KG DE CHANVRE INDIEN D’UNE VALEUR DE PLUS DE 160 MILLIONS

news-details
TRAFIC ILLICITE DE STUPÉFIANTS

La Douane sénégalaise est en croisade contre les trafiquants de stupéfiants. Les soldats de l’économie multiplient leurs efforts pour mettre hors d’état de nuire ces malfaiteurs qui n’hésitent pas à utiliser des subterfuges pour écouler leurs marchandises. Les douaniers de la Région Sud-Est ont, selon un communiqué, éventré un ingénieux mode opératoire de transport et de trafic de chanvre indien. Ils ont découvert, dimanche dernier, 97 kg de chanvre indien (Yamba) dans un véhicule de type 4X4.

Provenant du Mali, le véhicule est immatriculé en Mauritanie, et conduit par une personne de nationalité sénégalaise. Selon notre source, tout est parti du comportement suspect du conducteur au cours du contrôle. Pour avoir le cœur net de ce qui se cache derrière l’agitation du chauffeur, le Lieutenant Hamady Sy demande à ses éléments d’escorter le véhicule jusqu’à l’aire de visite. Après avoir expertisé la voiture, les agents ont remarqué des anomalies dans la disposition des sièges.

La fouille et le démontage des coussins ont permis de découvrir du chanvre indien dans des caisses métalliques aménagées sous le plancher du véhicule. « Le conducteur a simplement transformé son véhicule en une véritable caverne d’Ali Baba dans laquelle, il a entreposé cette marchandise prohibée pour l’acheminer à Saint-Louis. De là-bas, il devrait livrer le produit à un autre trafiquant qui se chargerait de la transporter en Mauritanie par pirogue selon ses déclarations. La valeur du chanvre est estimée à 6 790 000 francs CFA. La valeur du véhicule qui transportait la marchandise prohibée, est estimée à 5 millions Cfa. Le conducteur est immédiatement mis aux arrêts pour les besoins de l’enquête », explique-t-on dans le communiqué.

Une prise estimée à plus de 167 millions de francs CFA

A l’instar de leurs collègues du Sud Est, les soldats de l’économie de la subdivision de Kaolack ont également mis aux arrêts des trafiquants de l’herbe qui tue. Ils ont mis à la main du chanvre indien et des mines de cache et de transport d’une valeur totale estimée à 78 millions de francs CFA. La saisie a été opérée dans la nuit du 15 au 16 septembre 2019 à Ndoffane, département de Kaolack par les agents de la Brigade mobile des Douanes de Kaolack.

Au total, 100 kg de chanvre indien et 300 grammes de résine de cannabis pure (hashich) pour une valeur totale de 66.000.000 de francs CFA ont été interceptés. Au même moment, informe toujours le communiqué, les éléments de la Brigade des Douanes du Pont Serigne Bassirou Mbacké de Kaolack mettaient hors circuit, 12.5 Kg de chanvre indien saisis dans un bus de transport en commun en provenance de la Casamance.

Deux individus sont arrêtés dans cette affaire. La valeur du moyen de transport (le bus) et celle du produit prohibé saisi est estimée à 12.000.000 de francs CFA. Last but not least, à Karang et à Gossas, 183 Kg de chanvre indien, un véhicule et une charrette ont été saisis par la Douane de Fatick. A en croire la même source, en fin de semaine dernière, la Brigade commerciale de Karang, Subdivision des Douanes de Fatick, Région Centre réalisait une saisie de 176 kg de chanvre indien dans les environs de Diossong près de Sokone.

Les trafiquants, renseigne-t-on, ont introduit la marchandise prohibée en la portant sous forme de sacs au dos avant de louer une charrette pour aller plus vite dans leur entreprise funeste. Mais l’attelage va finir sa course devant les éléments de la brigade qui ont fait la filature depuis la frontière. Dans la même foulée, la Brigade mobile des Douanes de Gossas a immobilisé un véhicule dans lequel, 7kg de chanvre indien sont découverts. Les deux personnes qui étaient à bord du véhicule sont arrêtées.

Vous pouvez réagir à cet article