IMMEUBLE DES HLM HANN MARISTES : ACCORD SIGNÉ ENTRE LA SN HLM ET LES RÉSIDENTS

news-details
RELOGEMENT

C’est peut-être l’épilogue d’un long bras de fer autour des immeubles menaçant ruine des immeubles HLM Hann Maristes. Mamadou Sy Mbengue, le tout nouveau Directeur général de la SN HLM, commence par rendre grâce à Dieu. Ce, pour dire que « 15 ans après le début de cette problématique, nous connaissons enfin un début de solution ». Enthousiaste, le successeur de Mamadou Kassé, explique : « Je dis bien un début de solution puisque la finalité de tout ce que nous étions en train de faire, ce n’était pas la signature de ce protocole. (Celui-ci) devrait tout simplement nous permettre de donner une forme à la procédure qui devrait nous amener à ce que nous voulons. A savoir un nouveau projet dans lequel seront relogés les résidents et les propriétaires actuels des appartements des HLM Maristes ».

Les termes de l’accord

Il souligne, le Préfet de Dakar, Alioune Badara Samb, à sa gauche, que « la prochaine étape sera, certainement, le déménagement. (Puis) la démolition des immeubles. Mais la véritable finalité effectivement, c’est de parvenir à reconstruire sur le même site mais cette fois-ci en évitant ce qui nous est arrivé avec le projet actuel. Ce n’était pas facile mais si nous sommes parvenus très rapidement à cet accord, c’est parce que nous nous sommes référés à la réalité. Dans cette affaire, les co-propriétaires des immeubles des HLM Maristes ne sont que des victimes, et n’ont aucune responsabilité dans la situation actuelle ».

« 4 milliards F CFA de perte », signale Mamadou SY Mbengue

Aujourd’hui, tranche l’ex- Directeur général de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES), « chacun a lâché du lest. Et nous aussi, on s’est installé dans la vision du président de la République, Macky Sall. Ce n’est pas dans ce contexte où le président nous demande, tous les ministères, le gouvernement, mais surtout la SN HLM, de voir comment mettre en œuvre son projet de 100 mille logements sociaux, que nous allons mettre dehors des citoyens sénégalais sans pour autant nous assurer qu’ils ne seront peut-être pas dans les conditions optimales mais en tout cas, dans les conditions normales, pour être relogés jusqu’à ce que ce projet-là connaisse son terme. S’il y a quelqu’un qui a intérêt à aller vite dans cette affaire, c’est vrai, les résidents veulent qu’on aille vite pour qu’ils retrouvent (leurs appartements) mais nous, SN HLM, au moment où je vous parle, la perte subie avoisine déjà les 4 milliards F CFA ».

La réaction du collectif des victimes

Laurent Dos Santos, le président du collectif des immeubles HLM Hann Maristes, pousse un ouf de soulagement, martelant que « cette signature (dans laquelle) nous avons eu je ne dirai pas 90 à 95% de satisfaction avec la SN HLM, mais, je ne voudrais pas qu’on se retrouve demain à dire tel n’a pas respecté ses engagements. Solennellement, devant tous ceux qui sont présents ici, j’aimerais qu’on en finisse. Les gens ont souffert mais nous pensons que c’est la fin. Nous avons confiance. Pourquoi ? Parce que nous avons signé quelque chose avec l’aide de notre avocat. Les discussions ont été âpres et dures, et elles continuent. A un moment donné il va falloir que nous tous nous respections la parole donnée. J’y crois parce que je me dis que pendant des années, on s’est battu, on est là aujourd’hui. Je crois que le Tout Puissant va nous aider à réaliser nos vœux. Ces vœux, c’est de retrouver nos logements, d’avoir un projet, et nous allons travailler ensemble pour que (celui-ci) se réalise. »

Vous pouvez réagir à cet article