INCENDIE EN AMAZONIE : LE G7 DÉBLOQUE UNE AIDE D’URGENCE DE 20 MILLIONS D’EUROS

news-details
INTERNATIONAL

La crise amazonienne au menu des débats du G7 à Biarritz. A l’occasion d’un point de presse tenu ce lundi matin, 26 août, Emmanuel Macron, le président français, a annoncé que 20 millions d’euros seront débloqués. Une aide d’urgence. Ce, à la suite d’un consensus trouvé pour « aider le plus vite possible les pays qui sont frappés » par les incendies en cours. La forêt amazonienne, le poumon de la planète, est en proie aux flammes depuis début juillet.

Aide d’urgence

« Nous offrirons aux pays amazoniens qui nous ferons connaître leurs besoins un soutien financier d’au moins à hauteur de 20 millions d’euros, a déclaré Macron face à la presse. Et aussi avec des soutiens concrets, la France le fera d’ailleurs avec des soutiens militaires dès les prochaines heures dans la région. Dans le mois prochain, nous construirons une initiative pour l’Amazonie, qui sera officiellement lancée lors de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU), (fin septembre) avec tous les pays de la région. L’initiative traitera des questions centrales pour l’avenir de l’Amazonie, bien sûr de la reforestation des territoires dévastés mais aussi des projets concrets qui devront se faire en accord et pour le bien des populations locales, au développement durable, et l’agroécologie. »

Macron de poursuivre : « Il nous faudra donc travailler avec tous les Etats de la région, des acteurs locaux, et des populations indigènes. C’est tout ce travail que nous allons nous atteler à finaliser dans les prochaines semaines pour que cette alliance collective pour l’Amazonie puisse être, pour les prochaines années, pleinement finalisée. »

Déjà, par la voix de son Premier ministre Boris Johnson, repris par la presse, le Royaume-Uni a promis, lundi 26 août, de débloquer 10 millions d’euros pour aider à la reforestation de l’Amazonie. « Au cours d’une semaine où nous avons tous regardé, horrifiés, la forêt tropicale amazonienne brûler sous nos yeux, nous ne pouvons échapper à la réalité des ravages que nous infligeons au monde naturel ».

Selon les toutes dernières estimations de l’Institut national de recherche spatiale (INPE), rapportées par le site linternaute, 79 513 feux de forêt ont été enregistrés depuis début 2019 au Brésil, dont un peu plus de la moitié en Amazonie. Près de 3000 ont été comptabilisés uniquement sur les 4 derniers jours. 43 000 militaires et 2 avions capables de transporter 12 000 litres d’eau ont été mobilisés pour combattre les incendies ce week-end, a annoncé le Brésil. Dont le président, Jair Bolsonaro, est accusé, à travers sa politique économique, par de nombreux scientifiques et une partie de la communauté internationale, d’avoir rendu possible une accélération de la déforestation, qui aggrave sensiblement le phénomène. Accusations que le concerné rejette.

Vous pouvez réagir à cet article