INITIATIVE COVAX : LE SÉNÉGAL VA RECEVOIR 1,296 MILLIONS DE DOSES EN FÉVRIER

news-details
VACCINS CONTRE LA COVID 19

Le dispositif Covax, destiné à fournir des vaccins contre le Covid-19, en particulier aux pays défavorisés, a publié mercredi 3 février la liste des premiers bénéficiaires et la quantité de vaccins qu’ils obtiendront au cours du premier semestre 2021. Selon un document obtenu par Emedia.sn, une trentaine de pays africains bénéficiaires, dont le Sénégal, devraient recevoir leurs premières doses durant ce mois de février selon les prévisions provisoires de distribution.

Selon le document parcouru par Emedia.sn, conformément aux orientations initiales émises le 22 janvier et sur la base de la publication des prévisions d’approvisionnement mondial et régional COVAX 2021, l’initiative dénommée Facilité COVAX a fixé ses prévisions sur la disponibilité précoce des doses du vaccin Pfizer-BioNTech et d’AstraZeneca / Vaccin Oxford, sous réserve de quelques mises en garde.

Le document présente des informations sur la distribution indicative de 240 millions de doses du vaccin AstraZeneca / Oxford, sous licence au Serum Institute of India (SII) (AZ / SII, celui que recevra le Sénégal ainsi qu’une trentaine de pays africains) et 96 millions de doses du vaccin AstraZeneca / Oxford, dans le cadre du contrat d’achat anticipé entre Gavi, l’Alliance du Vaccin et AstraZeneca ("AZ").

Il contient également un aperçu de l’attribution exceptionnelle au premier tour de 1,2 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech approuvé par l’OMS sur la liste des utilisations d’urgence (EUL) ( « Pfizer-BioNTech »), pour le premier trimestre 2021.

Il est également précisé que des doses supplémentaires de ces deux produits seront disponibles pour l’initiative COVAX en 2021.

Qu’est-ce qu’une « distribution indicative » ?

Cette distribution indicative est destinée, selon le document, à fournir des orientations provisoires aux participants de la Facilité - offrant un scénario de planification pour permettre les préparatifs pour l’attribution finale du nombre de doses que chaque participant recevra lors des premiers cycles de distribution de vaccins. Il est donc sans engagement et peut être sujet à changement, en raison des mises en garde évoquées plus haut.

Néanmoins, mentionne-t-on, « les partenaires de COVAX estiment que la publication de ces informations, qui a maintenant été partagée avec toutes les économies participant à la facilité COVAX, marque une première étape importante pour fournir aux gouvernements et aux responsables de la santé publique les informations dont ils ont besoin pour mettre en place des fourniture de doses précoces et déploiement réussi de vaccins au niveau national. »

Aperçu du processus

Par ailleurs, il faut noter que l’OMS n’a pas encore donné son signal pour le vaccin AstraZeneca1 - bien que des processus d’évaluation soient actuellement en cours. En attendant ces décisions finales, et sur la base des estimations actuelles de l’offre, la Facilité COVAX a fourni une distribution indicative pour les pays concernés basée sur la communication actuelle de la disponibilité estimée des fabricants, ce qui implique que la distribution puisse « être ajustée à la lumière de circonstances difficiles à prévoir et de variables en constante évolution ».

« L’allocation finale du ou des vaccins AstraZeneca sera entreprise conformément au processus et à la gouvernance définis et convenus par tous les participants du Mécanisme, et sera soumise à la validation du Groupe d’Allocation Indépendante de Vaccins (IAVG). »

Les doses totales couvrent, en moyenne, 3,3% de la population totale des 145 États recevant des doses d’au moins un fabricant. Cela est conforme à l’objectif de la Facilité d’atteindre au moins 3% de couverture de la population dans tous les pays au cours du premier semestre, suffisamment pour protéger les groupes les plus vulnérables tels que les agents de santé.

Les États qui n’apparaissent pas dans le document ont exercé leur droit de retrait, n’ont pas soumis de demande de vaccin ou n’ont pas encore reçu de doses, souligne le protocole qui indique que pour la distribution indicative AZ / SII et AZ, la livraison devrait commencer à la fin du mois de février, sous réserve de l’aval de l’OMS, de la capacité d’approvisionnement de fabrication et de l’achèvement des conditions préalables.

Concernant précisément l’AZ / SII, celui que recevra le Sénégal, « les doses de distribution indicatives spécifient le nombre de doses contractées pour l’approvisionnement Q1 + Q2 (premier semestre - H1), avec 35-40% disponibles au T1 et 60-65% disponibles au T2. »

Trois évaluations de la liste des utilisations d’urgence (EUL) de l’OMS sont actuellement en cours concernant le vaccin AstraZeneca / Oxford : pour les doses fabriquées par AstraZeneca, SK Bioscience et Serum Institute of India.

Vous pouvez réagir à cet article