INONDATIONS : « LE PLAN ORSEC NE CONCERNE QUE DAKAR »

news-details
HIVERNAGE 2019

Le plan d’Organisation des secours (ORSEC), déclenché par le chef de l’Etat, Macky Sall, concerne uniquement la région de Dakar, principalement Rufisque et Pikine, les départements les plus touchés. La précision est faite par le Gouverneur de la région, Al Hassan Sall, dans un entretien avec L’Obs.

En effet, selon le constat fait par le journal, à Pikine, les cimetières, situés dans la commune de Pikine-Ouest, ont été envahis par les eaux, après les fortes pluies. Les eaux ont ruisselé depuis l’Arène nationale avant d’envahir les lieux. « Nous sommes certes habitués, mais cette fois, le déferlement des eaux était tel qu’on a craint le pire. D’habitude, c’était juste quelques tombes mais cette fois, les dégâts sont beaucoup plus importants », se désole le président du collectif des riverains des cimetières. Selon son récit, tout a démarré vers 12 heures hier jeudi, 19 septembre. « Il pleuvait des cordes lorsque, subitement, comme dans un tsunami, nous avons aperçu les eaux déferler depuis l’Arène nationale. C’était impressionnant. Et c’est à cet instant que nous avons compris que les cimetières allaient être envahis par les eaux. Comme l’année dernière d’ailleurs. »

Alerté, le Préfet a promis l’intervention des sapeurs-pompiers sur les lieux


« Nous avons vite mis en pratique les instructions données par le chef de l’Etat (au dernier Conseil des ministres du mercredi, 18 septembre), hier jeudi, 19 septembre. Pour ce cas, c’est un Plan ORSEC régional qui concerne seulement la région de Dakar. Nous avons principalement deux départements », indique le Gouverneur de Dakar. Qui souligne, concernant la logistique, que « quand on déclenche le Plan ORSEC, c’est d’abord pour avoir des moyens supplémentaires. Ensuite, les moyens humains. Les moyens matériels peuvent être privés comme publics, pour qu’en un temps record, l’on puisse régler le problème qui a motivé le déclenchement du Plan ORSEC. Il y a eu des mesures qui ont été prises pour acquérir du matériel à mettre à la disposition des sapeurs-pompiers pour le pompage des eaux. Il y a des tuyaux, des électropompes. »
Mais, dans le moyen terme, soutient-il, « ce sont des travaux qu’il faut faire pour réaliser des canaux, et réhabiliter d’autres pour bien évacuer les eaux de pluie. Ça, ce sont d’autres types d’opérations. Mais, nous gérons l’agence. » Avant le pompage des eaux par les services techniques compétents. Le service d’hygiène sera également mobilisé pour le saupoudrage.

Vous pouvez réagir à cet article