INTERDICTION DES MANIFESTATIONS : ASSANE DIOMA NDIAYE RECADRE MBAYE NDIAYE

news-details
POLITIQUE

La sortie du ministre d’Etat, Mbaye Ndiaye demandant au préfet de Dakar d’interdire toutes les manifestations de l’opposition à Dakar est contestée par les défenseurs des droits humains. Qui assimilent cela comme un recul démocratique. Selon le président de la Ligue sénégalaise des droits humains (Lsdh), cette sortie de Mbaye Ndiaye prouve que les manifestations de l’opposition depuis les révélations de la chaine britannique BBC sur la gestion du pétrole et du gaz dérangent le régime en place.

D’après Me Assane Dioma Ndiaye, ce serait une erreur de donner de fausses solutions à un réel problème. « L’administration n’a pas de prérogative d’interdire comme elle veut. Elle est astreinte au respect de la loi et de la constitution. Autant que ceux qui manifestent respectent la loi et usent de droits fondamentaux, l’administration ne peut rien faire », a expliqué l’avocat. A son avis, les nombreuses manifestations sont des interpellations à l’endroit des autorités étatiques du pays. « Un gouvernement qui fait en sorte qu’il n’y ait pas de raison de manifester c’est mieux qu’il ait un gouvernement qui suscite des manifestations. Et, si vous suscitez des manifestations, c’est parce que vous n’avez pas sur répondre aux interrogations d’une partie de la population », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article