INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC HERVÉ RENARD, SÉLECTIONNEUR DU MAROC

news-details
CAN 2019

En un dimanche ensoleillé sur la Petite Cote, Hervé Renard est venu sans sa chemise d’un blanc immaculé, devenue comme un signe distinctif mais qui contraste net d’avec les lignes déjà remplies de son palmarès. En une décennie de carrière sur le bord des pelouses du continent africain, l’entraîneur français du Maroc, s’est forgé un parcours qui force le respect. Champion d’Afrique avec les Chipolopolo de la Zambie en 2012, champion d’Afrique avec les Eléphants de la Côte d’Ivoire trois ans plus tard, Renard a fouiné et glapi pour se hisser au sommet du continent à deux reprises.

Un sommet auquel il n’était pas forcément prédestiné. Footballeur quelconque durant sa carrière de joueur qui lui aura, tout au plus permis de jouer avec un certain Zinédine Zidane à l’As Cannes, dans les années 80, Hervé Renard, à force d’expérience inédite et de chemin improbable, s’est construit une tanière loin de son terroir et de son terrier.

Aujourd’hui âgé de 50 ans, le natif d’Aix-les-Bains, en France, son pays de naissance, prend toujours le temps de se poser au Sénégal, son pays d’adoption par lequel il est lié par un coup de foudre, une histoire d’amour qui se conjugue au temps du football et de la vie.

Si le romancier français Jean Dutour estime que « cinquante ans, c’est l’âge où l’on part à la recherche du temps perdu », c’est plutôt un âge d’épanouissement pour Renard, quinqua fringant aujourd’hui marié à la sénégalaise Viviane Dièye, et qui tient soigneusement à son image, à son discours et à sa mise, au point de nourrir les fantasmes de la gent féminine de Lusaka à Casa, en passant par Abidjan ou Dakar.

A 75 jours de la 32e édition de la CAN et à moins de cinq jours du tirage au sort de composition des groupes, le moment ne pouvait être mieux choisi pour celui qui conduira la sélection du Maroc, pour sa quatrième participation à une CAN, après avoir été entraineur adjoint de Claude Le Roy au Ghana en 2008, puis coach principal de la Zambie et de la Côte d’Ivoire, avec la réussite qu’on connait.

Avec lui, nous parlerons de la CAN 2019 et ses favoris, son projet avec le Maroc, son brillant parcours dans le continent où on le découvre à partir de son succès en 2012 né d’une victoire improbable contre le Sénégal, les effectifs et les joueurs à attendre en Egypte, l’écart de niveaux entre ceux évoluant en Afrique et les plus médiatisés, parce que jouant en Europe, la formation, les infrastructures, le football sénégalais dont il pourrait devenir un des acteurs à travers l’impressionnant complexe sportif et hôtelier mis sur pied en hommage à Bruno Metsu…

En exclusivité pour emedia.sn, iRadio et iTv, Monsieur Renard nous présente son tableau de bord dans le cadre enchanteur de « La Tanière - Villa Metsu », un havre de paix construit en hommage de l’ancien entraineur des "Lions". L’invité spécial du groupe Emedia Invest est venue sans la mythique chemise mais le large sourire et la crinière l’auront au moins accompagné, comme toujours quand il parle foot.

Une interview que vous pourrez découvrir tout au long de la semaine, sur les différents supports du groupes Emedia Invest (Emedia.sn, iRadio, iTv et la chaine YouTube emedia invest).

- 

- 

- 

- 

- 

- 

- 

Vous pouvez réagir à cet article