INTERVIEW EXCLUSIVE AVEC OUMAR DAF : « SADIO MANÉ A BESOIN D’AMOUR » (AUDIO)

news-details
EQUIPE NATIONALE

Dans cette partie de l’interview exclusive accordée au groupe E Media, l’ancien international sénégalais, aujourd’hui coach du FC Sochaux (Ligue 2 française) Oumar Daf (42 ans, 55 sélections de 2000 à 2012) revient sur la métamorphose de Sadio Mané, qu’il a côtoyé autant en équipe nationale qu’à Liverpool, où il a effectué un stage lors de sa formation d’entraîneur.

A côté de la publication de la pré-liste pour la CAN, l’autre actualité du week-end aura été la prestigieuse Ligue des Champions remportée par Sadio Mané. Comment avez-vous vécu son sacre ?

Je me suis déplacé jusqu’à Madrid avec toute ma famille pour soutenir Sadio. Vous savez au-delà du joueur, c’est un homme exceptionnel. Au Sénégal, on a la chance de l’avoir. C’est pourquoi je me suis déplacé pour le soutenir. Aujourd’hui, on peut être fier de ce qu’il a fait. Au stade, on a vibré, on a sprinté avec lui. Lorsqu’il a soulevé la coupe, c’était comme si tout le Sénégal qui avait gagné. On a vu une énergie positive en lui et ça nous a tous emporté dans son élan.

Vous le connaissez bien comme vous dites. Qu’est ce qui a changé dans son jeu au fil des années, pour qu’il devienne le joueur qu’il est aujourd’hui, qu’il atteigne ce niveau de performance ?

Il a beaucoup plus de personnalité. C’est un joueur talentueux, disciplinée qui jouait beaucoup pour les autres. On voit aujourd’hui qu’il prend beaucoup de responsabilité. Et c’est ce qui a changé chez lui. On voit aujourd’hui qu’il a élargi sa palette pour avoir un joli nombre de buts cette saison. Il a gagné en maturité et le jour de la finale il prenait ses responsabilités a chaque fois que son équipe était en difficulté.

Dans le cadre de votre formation d’entraîneur, vous avez fait un passage chez Jürgen Klopp, son coach à Liverpool. Qu’est-ce que vous avez appris auprès de lui ?

J’en profite pour le dire. C’est à la demande de Sadio que j’ai pu avoir ce stage à Liverpool. J’ai su observer Sadio au quotidien. Je n’ai pas été surpris en voyant ces performances. Il les réalise grâce à son sérieux et à son travail. On a échangé sur le football en général, ce que devait être un entraineur et qu’il doit garder sa personnalité.

On suppose que vous avez parlez de Sadio également ?

Oh oui ! Sadio, c’est comme son fils. C’est quelqu’un qui est très sérieux et qui travaille. Il est très apprécié de son coach de par sa rigueur.

Qu’est ce qu’il faut justement pour qu’il puisse transférer cette énergie positive à l’équipe nationale du Sénégal ?

Sadio, je le connais depuis des années. A chaque fois qu’il vient au Sénégal, il vient avec plein d’engagement, d’émotion et d’envie de bien faire. Nous devrons être tous derrière lui en sachant qu’il est notre meilleur joueur. Il a besoin de notre soutien. Sadio Mané a besoin d’amour de la part de tout le public sénégalais.

Le public n’a pas toujours été récompensé de tout l’amour qu’il donne à cette équipe. Y-a-t-il des indices qui vous font croire que cette fois ci c’est la bonne ?

On peut dire qu’on progresse et qu’on se professionnalise de plus en plus. L’environnement est de plus en plus sain. On progresse aussi parce qu’on a beaucoup plus d’unité. On va jouer cette Can avec une bonne équipe mais on va l’aborder avec beaucoup d’humilité. Pas de souci à ce niveau.

(À suivre...)

Vous pouvez réagir à cet article