IPRES : LA CNTS DÉNONCE LE MODE DE DÉSIGNATION DU NOUVEAU DG

news-details
SOCIETE

Lamine Fall, le Secrétaire général adjoint de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (Cnts) conteste le décret nommant Amadou Lamine Dieng à la tête de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES). « L’IPRES est certes un bien commun pour l’Etat, les travailleurs, les employeurs et les retraités, mais qui a une autonomie de gestion, argue-t-il, interrogé par Les Echos. Depuis 1990, le Directeur général de l’Institution est nommé par le Conseil d’administration et non par décret. »

Fort de ce fait, le syndicaliste réclame l’annulation dudit décret afin de lancer un appel à candidatures pour choisir le Directeur général de l’IPRES. « Voilà ce que nous avons toujours fait, et nous tenons à être encore dans cette dynamique », assène Lamine Fall. Qui prévient : « La CNTS ne saurait accepter aucune compromission sur l’autonomie de l’IPRES et le mode de désignation de son Directeur général ».

Amadou Lamine Dieng, Magistrat à la Cour des comptes, précédemment Directeur General de l’ANPEJ a été nommé, lors du dernier Conseil des ministres tenu mercredi dernier, 2 octobre, Directeur de l’IPRES, en remplacement de Mamadou Diagne Sy Mbengue. Ce dernier est muté à la Direction général de la Société nationale des habitations à loyer modéré (SNHLM), en remplacement de Monsieur Mamadou KASSE, appelé à d’autres fonctions.

Vous pouvez réagir à cet article