ISMAÏLA MADIOR FALL DÉGAGE LA RESPONSABILITÉ DE L’ETAT

news-details
CONDITIONS DE VISITE DE KHALIFA SALL

Venu présider, ce mardi, l’atelier de planification stratégique du centre pour le renforcement de l’Etat de droit et des institutions judiciaires, Ismaila Madior Fall a été interpellé sur le durcissement des conditions de visite de Khalifa Sall. Le ministre de la Justice et Garde des Sceaux a révélé qu’il a été étonné d’apprendre de telles mesures. Et a dégagé la responsabilité de l’Etat dans cette affaire. « Ce sont des mesures qui ont été prises au niveau du juge de l’application des peines. C’est un juge du siège, qui n’a aucun rapport avec le ministre de la Justice, qui a pris la décision », a déclaré Ismaila Madior Fall pour dire que son département n’a rien à voir avec cette mesure.

Selon lui, le ministère de la Justice a un rapport avec les procureurs qui mettent en œuvre la politique pénale de l’Etat. « Donc, c’est le juge de l’application des peines qui a pris des dispositions dont moi-même je n’ai pas été informé. Au Sénégal, nous avons le principe d’inamovibilité, le principe de l’indépendance des juges. C’est le juge qui a pris quelques dispositions pour mettre de l’ordre dans les visites au niveau de Rebeuss » a expliqué Ismaila Madior Fall. Qui fait savoir que rien n’a changé aux conditions de détention de l’ancien maire de Dakar. Mieux, ajoute-t-il, il est visité comme il l’a toujours été. « S’ils ont noté un quelconque changement au niveau des visites ils n’ont qu’à le dire », a lancé le ministre de la Justice, rassurant que Khalifa Sall est bien traité. « Il bénéficie de tous les visiteurs qui veulent le visiter. Tout le monde va là-bas sans aucune restriction. Donc, ce sont des attaques de mauvaise foi, des attaques de politiciens qui ne reposent absolument sur rien ».

Vous pouvez réagir à cet article