image

ISSA HAYATOU SORT DE SA RÉSERVE

image

"Je ne dirai pas la Fifa mais un individu a estimé au niveau de la Fifa qu’il fallait m’écarter". C’est la première réaction de l’ancien président de la Caf, Issa Hayatou, dernièrement réhabilité par le Tribunal arbitral du sport suite à sa suspension d’un an par la commission d’éthique de la Fifa.

Poursuivant, l’ancien dirigeant camerounais a ajouté "qu’il avait la conscience tranquille. Je savais que c’était de la jalousie de la part de ces gens là. J’ai quand même accepté d’interjeter appel et (la procédure) a abouti. Pendant que cet individu était lui-même au Cameroun, le Tas a levé cette suspension. Il m’a félicité. Je lui avais dit qu’il voulait m’enterrer Dieu ne l’a pas voulu. Je me porte bien. Je lui ai dit parce que je savais que c’est un truc monté de toutes pièces."

Hayatou assure en avoir fini avec ce dossier car dit-il : "je n’ai rien contre lui. Je lui souhaite bonne continuation au niveau de la Fifa."

Toutefois, réglant ses comptes, il soutient qu’"on lui a dit que (l’individu) craignait qu’il (soit) candidat contre lui." "De toutes les façons, a-t-il clos, ce qui est sûr, c’est que je n’ai rien fait. En 29 ans à la tête de la (Caf), je n’ai jamais pris une décision sans associer tous les membres. Ils ont dit non, j’ai signé avec Lagardère en dehors pour insinuer que j’avais peut-être reçu de l’argent. C’est le Comité exécutif dans son ensemble qui avait pris cette décision. Avant que l’équipe égyptienne ne vienne, on avait déjà travaillé avec Lagardère deux années avant. Tout ça, c’est des prétextes pour m’écarter. Aujourd’hui, je suis tranquille. Avant la Caf, j’ai été président de la (Fecafoot). Partout où je suis passé, je n’ai jamais reçu un franc. Je les connaissais je ne les citerai pas. L’affaire est close. Peut-être qu’ils trouveront quelqu’un qui voudra faire la guerre avec eux. Ce n’est pas mon cas."

Pour finir, Hayatou a déploré l’immixtion de la Fifa dans l’élection du président de la Caf.

Die BA

15 février 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article