ISSA SALL, CENA : « IL NE FAUDRAIT PAS QU’ON SE COUCHE APRÈS UN SCRUTIN SANS AVOIR LES RÉSULTATS »

news-details
JURY DU DIMANCHE

Issa Sall, Porte-parole de la Commission électorale nationale autonome (Cena) était, ce dimanche, l’invité de l’émission « Le Jury du dimanche » sur Iradio (90.3). Il s’est prononcé sur les résultats provisoires du scrutin présidentiel publiés par la Commission nationale de recensement des votes, présidée par le juge Demba Kandji. Selon lui, ces résultats sont conformes avec ceux dont dispose la Cena. Pour Issa Sall, l’élection présidentielle s’est déroulée dans une transparence totale d’autant que les sénégalais ont voté calmement et le secret du vote a été garanti. « Nous n’avons pas relevé aucune alerte allant dans le sens contraire », a rassuré le porte-parole de la Cena qui, toutefois, reconnait que l’opposition est dans son droit de contester et de ne pas déposer un recours. S’agissant des chiffres donnés par l’opposition, il leur demande d’apporter la preuve de leurs allégations.

Interpellé, aussi, sur la sortie des candidats Idrissa Seck et Ousmane Sonko accusant les média d’avoir donné des résultats tendancieux, le journaliste s’en défend. Selon lui, on ne peut pas reprocher aux média de donner des chiffres. « Cela est devenu une coutume. Depuis 20 ans, les média le font. On doit même aller plus. Il ne faudrait pas qu’on se couche, après un scrutin, sans connaitre les résultats », a soutenu Issa Sall non sans inviter les hommes politiques à avoir de la hauteur.

Toutefois, avertit Issa Sall, « les journalistes n’ont pas également le droit de donner de faux chiffres. » « C’est grave de dire que tel a gagné au premier tour ou tel doit aller au second tour sans en avoir les preuves. On ne doit pas, de façon péremptoire, donner un résultat sans en avoir la preuve », soutient-il.

Vous pouvez réagir à cet article