ISSA SALL DEMANDE « GRÂCE » POUR KHALIFA ET KARIM

news-details
JURY DU DIMANCHE

Si à l’ouverture du dialogue, El Hadji Issa Sall n’avait pas pris la parole pour exprimer ses vœux, le secrétaire général national du Pur a profité du « Jury du dimanche », pour plaider l’amnistie pour l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall. Contrairement au chef de l’Etat qui pense que cette affaire est toujours pendante devant la justice, Issa Sall lui indique clairement que la procédure est close et que rien n’empêche au président de la République de le gracier, d’abord, et de l’amnistier, ensuite.

Interpellé sur le retour de la peine de mort qui fait débat actuellement suite à la recrudescence des violences, Issa Sall fait dans le clair-obscur. « C’est une affaire très complexe qui ne peut pas être tranchée par un oui ou un non. Cela demande tout un processus », a-t-il fait savoir. S’agissant des élections législatives, il dit être favorable à ce que le mode de scrutin soit changé et qu’on ait de véritables députés représentatifs. Sur ce, il prône la suppression du mode proportionnel. Quid de ses relations avec Moustapha Sy ? Il rassure qu’elles sont au beau fixe. « Il n’y a aucune brouille entre nous », jure-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article