Indemnité de représentation au profit des médecins militaires : L’armée précise

news-details
COMMUNIQUE

L’Armée réagit à une information faisant étant de l’octroi exclusif d’une indemnité de représentation au profit des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes militaires. Dans un communiqué qui nous est parvenu ce jeudi, 24 janvier 2019, le Colonel Abdoul Ndiaye, Directeur de l’Information et des Relations publiques des Armées, dément formellement l’information selon laquelle « une indemnité de représentation médicale est accordée exclusivement (en gras dans le texte, ndlr), aux médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes militaires par un décret présidentiel. »

Selon le communiqué de la DIRPA, « ces accusations sont dénuées de fondement et ne reflètent nullement la réalité des faits et, le décret ainsi signé, ne fait qu’harmoniser une mesure prise au profit des médecins civils. » En effet, poursuit le Colonel Abdoul Ndiaye, « par le décret 2018-1411 du 1er août 2018, il a été créé une indemnité dénommée "de représentation médicale" au profit des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes régie par le décret n°4-347 du 12 avril 194 ou le décret n°77-887 du 12 octobre 1977, c’est-à-dire relevant du statut général des fonctionnaires ou du régime applicable aux agents non fonctionnaires de l’Etat. »

Enfin, relève le communiqué, l’application dudit texte « a permis de constater que les médecins militaires, qui ne bénéficient pas de la prime de qualification, à l’instar des autres personnels des Forces armées, n’étaient pas pris en compte par le décret 2018-1411 du fait de leur statut spécial. C’est ainsi que, note le communiqué, le décret, objet d’une large médiatisation le 23 janvier 2019, vise essentiellement à élargir le bénéfice de cette indemnité, déjà applicable aux médecins civils depuis le 1er août 2018, à leurs collègues militaires. »

Vous pouvez réagir à cet article