JAKARTAMAN MORT APRÈS SON ARRESTATION : L’AUTOPSIE FAIT ÉTAT D’UNE... MORT NATURELLE

news-details
FATICK

Le jeune Lamine Koita, conducteur de moto Jakarta, décédé le lundi dernier à Fatick, à la suite d’une course poursuite avec des policiers serait décédé d’une mort naturelle, si l’on en croit les résultats de l’autopsie, divulgués ce mercredi. Une version que les proches de Lamine Koita ont du mal à croire, convaincus que le jeune aurait été victime d’une bavure policière après avoir subi des violences des forces de l’ordre.

Le conducteur de moto Jakarta dans la ville d’origine du chef de l’Etat aurait été appréhendé avec du chanvre indien et c’est après son interpellation qu’il a perdu la vie. L’affaire a provoqué l’ire des jeunes de la ville qui n’ont pas hésité à attaquer le commissariat de la ville, saccageant des voitures et brûlant des pneus dans les principales artères de Fatick. Le défunt sera inhumé ce mercredi dans l’après-midi.

Vous pouvez réagir à cet article