image

« JE N’AI RIEN CONTRE LE MONSIEUR À PRIORI, MAIS COMMENÇONS PAR … »

image

Aminata Touré qui avait conduit la liste nationale de la coalition Benno Bokk Yaakaar lors des législatives a exprimé hier son mécontentement à la suite de la proposition d’Amadou Mame Diop au poste de président de l’assemblée nationale.

Joint par nos confrères de Rfi, Mimi Touré n’a pas caché sa déception. « Je n’ai pas participé au vote par principe. J’estime que le critère de sélection du candidat de Benno n’était pas objectif, c’était plus un critère familial que relevant du mérite militant », a d’emblée indiqué l’ex Premier ministre. Elle défend en poursuivant : « J’aurais pu me satisfaire d’un arrangement politique, d’un strapontin bien payé, mais non ». Sur cette base, elle estime qu’« il faut aussi que nos organisations fonctionnent de manière rationnelle, que le mérite revienne comme critère de sélection, parce que tout le monde n’a pas le bras long, tout le monde n’est pas le cousin ou l’arrière cousine du président de la République ».

Avant de s’empresser de préciser : « Je n’ai rien contre le monsieur en priori, mais commençons par avoir le courage aussi de dire non quand c’est la préférence familiale qui passe avant le mérite c’est tout ». Elle renchérit sur ce chapitre que « ça c’est également en fait en direction des femmes. Souvent, on pense que c’est comme à la maison, on fait le ménage, etc., et c’est gratuit. On est là pour servir les autres et puis après vous retournez d’où vous venez ». « Vous dirigez la liste, vous gagnez, mais il faut que ce soit un homme qui vienne s’assoir. Non ! C’est quand même 5175 kilomètres, l’actuel président de l’assemblée nationale, il ne l’a pas fait », a asséné Aminata Touré.

Suzanne SY

13 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article