« JE NE CROIS PAS LE SÉNÉGAL ASSEZ OUTILLÉ POUR FAIRE FACE À LA CYBERCRIMINALITÉ »

news-details
LR DU TEMPS

La cybercriminalité est aujourd’hui une réalité. Avec les menaces terroristes, les Etats sont de plus en plus favorables à un contrôle d’Internet qui est un outil efficace pour les terroristes. Une mission qui ne sera pas facile, selon les invités de l’émission "Lr du Temps", ce samedi sur iRadio (90.3 FM). « À l’état actuel du numérique, il n’y a pas moyen de contrôler les dérives sur Internet », a constaté Sidy Mokhtar Aïdara.

Le directeur de KUBUK et Promoteur de "Security Day" partage son avis avec son co-débatteur du jour, le professeur Bacary Sambe. L’Enseignant-chercheur à l’UGB, par ailleurs directeur de Timbuktu Institute, constate que les groupes terroristes parviennent à contourner les filtres installés par les Etats. « Il n’y a pas moins de 38 sites pour recrutements de terroristes », a-t-il révélé.

L’orientation politique contre ces organisations criminelles devrait être la sensibilisation. C’est le point de vue des invités d’Alassane Samba Diop. « Je ne crois pas que le Sénégal est assez outillé pour faire face à la cybercriminalité. Ce qu’il faudrait, c’est le renforcement de l’approche préventive inclue dans la stratégie nationale de prévention contre les menaces terroristes », préconise Bacary Sambe.

Vous pouvez réagir à cet article