image

« JE SERAI AVEC CE QUE LA LOI DIRA COMME EN 2012 » (MAMADOU LAMINE THIAM)

image

« Il est clair qu’aujourd’hui, il n’y a pas de débat juridique (pour savoir s’il peut ou non se représenter). Maintenant, que je sois candidat ou non, c’est ma décision. Quand je me déciderai, je le ferai savoir au peuple sénégalais. » Telle est la réponse servie par Macky Sall aux journalistes du New York Times.

Invité du Jury du Dimanche, Mamadou Lamine Thiam, président du groupe parlementaire de Wallu a été interrogé sur la question du 3e mandat de Macky Sall. Il a commencé par dire : « vous ne m’avez pas entendu parler de la question du 3e mandat à l’Assemblée nationale. Pour moi la question la plus essentielle c’est comment aller vers ce combat ? Le combat des élections de 2024. Les sénégalais doivent tirer des leçons de ce qu’on a vécu en 2012. Le verdict se trouve dans les urnes », a-t-il répondu. Selon lui, une candidature du président Sall en 2024 ne le gêne pas. « Je suis démocrate. Je serai avec ce que la loi dira comme en 2012. On ne peut pas avoir été acteur des éléments de 2012, c’est-à-dire avoir les postures que nous avons eu en 2012 et arriver en 2022 maintenant nous dédire. Je me prépare à aller aux élections. Laissons le peuple en décider parce qu’il est très souverain. Moi par contre, j’appelle à des concertations autour du code électoral, maîtriser le processus électoral. Maintenant, qui sera candidat ou qui ne sera pas candidat, moi je ne suis pas encore là », défend Mamadou Lamine Thiam.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (PHOTO)

18 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article