image

« JE SUIS OPTIMISTE POUR LE PRIX NOBEL DE LA PAIX PARCE QUE… »

image

L’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) aura 50 ans le 11 mars prochain. Cette organisation a été également nominée pour le prix Nobel de la paix. Ainsi, Mamoudou Ibra Kane se pose-t-il la question de savoir est-ce que 2022 n’est pas l’année de sacre pour l’OMVS ? Invité du Jury du Dimanche, Hamed Diané Séméga, Haut-commissaire de l’OMVS l’espère et prie pour cela.

« Parce qu’au-delà du sacre de l’OMVS, c’est aussi le sacre d’une volonté politique très forte. Une volonté qui n’a jamais été démentie sur 50 ans et même un peu avant. Je rappelle que l’OMVS est née à la suite de l’aventure qui s’est arrêtée en cours de chemin. Je veux nommer l’aventure de l’Organisation des Etats riverains du fleuve Sénégal qui est née en Guinée en mars 1968. Pour moi, cette organisation est porteuse d’une vision qui a permis à l’OMVS d’être créée le 11 mars 1972 », a-t-il déclaré. Il enchaîne : « je pense que cet acte est un acte de foi qui a permis 50 ans plus tard que l’OMVS soit vue par beaucoup d’acteurs des eaux en tout cas des eaux transfrontalières dans les bassins géographiques comme un modèle unique de coopération. C’est ce qui nous vaut aujourd’hui cette nomination pour le prix Nobel de la paix par trois grandes institutions disons des acteurs importants du secteur de l’eau ».

Sur une autre question de savoir est-ce qu’il est optimiste, il a rétorqué : « je suis optimiste pour le prix Nobel de la paix parce que l’OMVS est un modèle d’intégration voire même une source de paix. Je suis optimiste parce que ceux qui portent notre candidature sont également des acteurs importants. Qu’ils aient eu ce regard sur l’OMVS nous pensons que ce regard sera largement partagé. Ce dont il est question, c’est l’adaptation au changement climatique avec les effets extrêmement dramatiques sur l’Afrique et un peu partout à travers le monde. Donc, on peut mesurer les conséquences sur la raréfaction des ressources en eau qui sont devenues aujourd’hui des ressources stratégiques surtout les eaux transfrontalières ».

Si l’OMVS est nominée pour le prix Nobel de la paix, soutient Hamed Diané Séméga, c’est qu’ils ont réussi à construire la paix. « Le concept de la paix bleue est au cœur de ce qu’on appelle l’hydro-diplomatie ou la diplomatie de l’eau. Le président Macky Sall également président de l’Union africaine est un bonheur pour l’OMVS. Je rappelle que nous avons construit des barrages, des infrastructures de production d’hydro-électricité qui permettent certainement d’améliorer le quotidien des personnes. Mais pour moi, la plus belle construction de l’OMVS qui vaut justement que nous soyons nominés au prix Nobel c’est la construction de la paix, la construction de la stabilité », a-t-il dit.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

6 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article