image

« JE TRAVAILLE POUR LES POPULATIONS, PAS POUR LES POLITICIENS » (AKON)

image

Lancé en grande pompe en septembre 2020, à Mbodiène, le projet « Akon city » est-il un éléphant blanc ? Jusqu’ici cette cité dont le coût d’investissement est estimé à 6 milliards de dollars, soit près de 4000 milliards, peine à voir le jour. Jeudi, l’artiste américain d’origine sénégalaise est revenu dans cette commune du département de Mbour à l’occasion du démarrage des travaux d’un centre des jeunes en attendant celui de « Akon city ».

Face à la presse, Akon a déploré la « politisation » de son projet. « Ce qui ne m’a pas plu, c’est le fait d’avoir politisé mon projet. Je travaille pour les populations, pas pour les politiciens. Les Africains doivent changer de mentalité et cela passe par l’éducation de la jeunesse », a déclaré l’artiste planétaire et entrepreneur. « On a commencé et rien ne pourra nous arrêter. L’argent qu’on a mis sur ce projet, c’est moins important que les résultats, les objectifs que nous voulons atteindre », ajoute-t-il. Akon dit tenir la balle et sait la jouer après avoir fait la passe à son adversaire. Le projet porte sur une superficie de 65 ha en tout. « Je me réjouis du soutien des populations de Mbodiène », a fait savoir Akon.

23 décembre 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article