image

JOUR D’ÉLECTION DES HAUTS CONSEILLERS DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

image

Douze listes de partis ou coalitions de partis vont partir à l’assaut d’un électorat de quelque 30 000 électeurs chargé d’élire les hauts conseillers des collectivités territoriales, ce dimanche. Un scrutin sans enjeu puisque l’opposition, la plus représentative, a boycotté l’élection. Bby est en roue libre.

Les conseillers (municipaux et départementaux) sont appelés aux urnes ce dimanche 4 septembre pour élire les 82 membres au suffrage universel indirect. Les 68 autres devant être désignés par le chef de l’Etat. 12 listes sont en lice. Avec une particularité : les grandes coalitions de l’opposition, Yewwi askan wi et Wallu Sénégal, ont boycotté ce scrutin estimant que le Hcct est une institution inutile. Ce qui fait que c’est, contrairement à 2016 où Taxawu Dakar avait participé et remporté les 3 sièges du département de Dakar.

Une élection gagnée d’avance par la coalition au pouvoir, Benno bokk yaakaar (Bby). Après une campagne sans bruit, qui a démarré pourtant depuis le 27 août dernier, et qui a pris fin ce 2 septembre à minuit, place au vote. Le collège électoral compte 29 811 électeurs, tous conseillers départementaux et municipaux. Ils sont repartis dans 46 lieux de vote à raison d’un lieu de vote par département. Ce lieu est choisi par le préfet du département.

Pour ce scrutin, les électeurs élisent les candidats au scrutin majoritaire à un tour sur la liste départementale. Tous les élus ont droit au vote. D’après l’article L 204 du Code électoral, le conseiller dont l’élection est contestée (le dossier peut être pendant devant la justice) prend part au vote. Les représentants des listes sont des conseillers municipaux ou départementaux. Les scrutateurs sont aussi des conseillers municipaux ou départementaux.

Dans les départements où il y a une liste, il y aura en sus du bulletin de vote de la liste, des bulletins blancs. C’est pour garantir le secret du vote que le législateur a prévu ce cas de figure. L’électeur est tenu de prendre ces deux bulletins avant de se retirer dans l’isoloir. Pour cette élection, il n’y a pas de commission départementale de recensement des votes, c’est le président du tribunal d’instance qui proclame les résultats.

La Commission nationale de recensement des votes procède au plus tard le mercredi 7 septembre à la proclamation des résultats. S’il n’y a pas de contestation, le Conseil constitutionnel déclare les hauts conseillers élus. Un conseiller qui est à la fois conseiller municipal et départemental, ne peut voter qu’une seule fois. Il ne peut que se prévaloir d’un seul mandat électif pour voter.

Malick SY (Correspondant à Diourbel)

4 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article