image

JOUR DE RENTRÉE PARLEMENTAIRE CE LUNDI 12 SEPTEMBRE

image

Élus le 31 juillet dernier, les 165 députés de la 14e législature seront installés officiellement dans leur fonction de représentants du peuple, pour un mandat de cinq ans, lors de la session d’ouverture de l’Assemblée nationale. Celle-ci convoquée ce lundi 12 septembre 2022, à partir de 10 heures, a été fixée par le chef de l’État, Macky Sall, à travers un décret signé fin août dernier. Emedia.sn vous permettra de vivre chaque instant de ce moment fort de la vie démocratique au Sénégal.

Au début de la législature qui s’ouvre à moins de dix-huit mois de la fin du deuxième mandat du Président Macky Sall, le plus âgé des membres présents sachant lire et écrire la langue officielle assure la présidence de la séance jusqu’à l’élection du Président. Il est assisté par les deux plus jeunes, sachant lire et écrire la langue officielle, pour assumer les fonctions de secrétaires. Il fait procéder à l’appel nominal des députés. Après avoir fait constater que le quorum est atteint, il déclare la séance ouverte. Aucun débat ne peut avoir lieu sous la présidence du doyen d’âge, sauf s’il porte sur des questions de procédure relatives à l’élection en cours.

Selon le chronogramme, il y aura d’abord, l’élection du président de l’Assemblée nationale, ensuite, des huit vice-présidents, puis celle des six Secrétaires élus et les deux questeurs. Enfin, à la fin de la séance, les députés vont se retrouver pour la formation des commissions.
Le Président de l’Assemblée nationale est élu au scrutin uninominal, à la majorité absolue des suffrages exprimés. Si cette majorité n’est pas atteinte au premier tour du scrutin, il est procédé à un second tour, pour lequel l’élection est acquise à la majorité relative. Les vice-présidents, les secrétaires et les questeurs sont élus au scrutin de liste, pour chaque fonction. Chaque groupe de l’Assemblée peut présenter une liste par fonction. Tous ces scrutins sont secrets.

Pour la première étape : si du côté du pouvoir, la balance pencherait du côté de la tête de liste nationale de BBY, Aminata Touré, en face, dans l’opposition, plusieurs profils se dégagent. Le maire de la ville de Guédiawaye, Ahmed Aïdara, est décidé à tenir tête au premier magistrat de la Ville de Dakar, Barthélémy Dias. Tous deux membres de la Coalition Yewwi Askan Wi (YAW) où un troisième candidat veut monter au perchoir. Il s’agit de Birame Souley Diop, maire de la commune de Thiès-Nord, et collaborateurs du leader de Pastef / Les Patriotes, Ousmane Sonko, au sein de la même coalition.
A ceux-là, il faut également ajouter des candidats de Wallu, Mamadou Lamine Thiam (PDS) et Mamadou Lamine Diallo (Tekki).

Dès son élection, le Président de l’Assemblée nationale prend fonction et l’élection des autres membres du Bureau se déroule sous sa présidence.
Le processus de l’installation du bureau de l’Assemblée nationale s’est toujours passé sans beaucoup de difficultés, lors des législatures précédentes du fait de la majorité écrasante des sièges détenus par le régime en place. Par exemple, en 2017, 125 des 165 sièges de députés ont été remportés par la majorité présidentielle. Ce sera plus difficile cette fois ci avec la montée fulgurante de l’opposition.

Dié BA

12 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article