JOURNÉE INTERNATIONALE DES HANDICAPÉS : CHEIKH KOUNTA LISTE LEURS MAUX

news-details
SOCIETE

« Notre société considère les personnes handicapées comme des gens qui n’ont aucun rôle à jouer, dans le développement du pays ». Ce cri de cœur a été lancé en cette Journée Internationale des handicapés, par le président de la Fédération des personnes handicapées du département de Guinguineo, Cheikh Kouta. Ce dernier appelle les autorités à plus de considération. Selon lui, les handicapés sont en majeure partie oubliés dans les politiques publiques. « La plupart des obstacles auxquels font face les personnes handicapées au Sénégal concernent l’accès aux infrastructures publiques, à l’éducation et à l’information. Il est très difficile d’accéder aux transports et aux édifices publics », a-t-il signalé.

Dans les rues de Dakar, des centaines de personnes handicapées mendient. La plupart d’entre eux, sont assis dans des fauteuils roulants improvisés ou se déplacent avec des béquilles. Les moins chanceux traînent à terre sur leurs mains et leurs genoux au risque de se faire piétiner par des chauffards.

Cheikh Kouta dénonce cette image hideuse. Pour lui, le fait de considérer les handicapés comme des « poids morts encombrants » doit cesser. « Le gouvernement a tout simplement oublié les handicapés. Il n’y a pas le moindre projet ni programme en notre faveur. Les seules lois qui ont été votées en notre faveur ces dernières années restent non appliquées. En conséquence, les handicapés n’ont pas d’autre choix que de mendier. Et c’est encore plus difficile dans ce contexte de Covid-19 », a-t-il décrié.

Vous pouvez réagir à cet article