Journée internationale de la Francophonie : Le message de Louise Mushikiwabo

news-details
CULTURE

« En français... s’il vous plaît », c’est la formule reprise cette année par 300 millions de francophones pour fêter la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars 2019. Ce slogan, choisi par Mme Louise Mushikiwabo, Secrétaire générale de la Francophonie, véhicule l’image d’une langue moderne, apte à nommer toutes les réalités du monde d’aujourd’hui, que ce soit dans les domaines du numérique, de l’économie, des sciences, des médias... Il s’adresse tout particulièrement aux jeunes francophones pour leur dire : « Vous avez la chance de parler l’une des langues phares du monde moderne, saisissez-la ! Faites preuve d’imagination et de créativité, en français ! », souligne le site de la Francophonie.

Dans son message à la communauté francophone, la rwandaise appelle à une mobilisation pour faire rayonner davantage la langue française à travers le monde. Elle dit : « Chers amis de la Francophonie, ma langue française, c’est cette langue qui unit les 88 Etats et gouvernements membres de la Francophonie, au cœur de valeurs partagées et des défis à relever ensemble. C’est cette langue qui dépasse les espaces géographiques, les barrières idéologiques et les clivages religieux. Cette langue qui tisse tant d’amitiés et crée de si belles synergies dans notre grande famille francophone. Ma langue française, c’est une langue de solidarité et de développement. C’est la langue de l’éducation, de l’accès au savoir, de la formation professionnelle. Cette langue qui doit résolument mettre les jeunes sur le chemin de l’emploi. En ce 20 mars, en tant que secrétaire générale de la Francophonie, je veux que nous menions ensemble des actions concrètes et réalistes pour un repositionnement de notre langue commune. Redonnons au français, une vraie visibilité sur la scène internationale avec une plus forte présence sur la toile, dans les médias et dans la vie de tous les jours. Qui soit encore plus une langue de création, d’innovation, la langue du droit, de la science, des technologies de l’économie. Mais surtout encourageons toutes les initiatives en faveur d’un enseignement de qualité. Travaillons ensemble pour faire rayonner la langue française. »


Roukiata Ouédraogo, marraine de la Journée

Cette année, la marraine de la Journée internationale de la Francophonie est la comédienne et humoriste burkinabè Roukiata Ouédraogo, jeune femme engagée qui sensibilise son public à la richesse et aux influences de la langue française grâce aux mots, à leur sonorité, leur diversité. En direct du siège de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) à Paris, elle lira la dictée francophone aux nombreux participants qui, cette année encore, y prendront part via une diffusion en direct sur les réseaux sociaux.

« L’autre moment fort de cette Journée sera la présentation de la nouvelle édition de La langue française dans le monde. Rapport élaboré tous les quatre ans par l’OIF. Cet ouvrage confirme le dynamisme de l’espace linguistique francophone : avec 300 millions de locuteurs répartis dans 106 pays et territoires, le français possède toutes les caractéristiques d’une langue mondiale ; deuxième langue enseignée sur la planète, il représente également une importante valeur ajoutée sur le marché de l’emploi et, à l’heure de l’intensification des pratiques numériques et de la consommation audiovisuelle, il fait montre d’une grande vitalité sur internet et les réseaux sociaux », rapporte francophonie.org.

Cette date fait référence à la naissance, le 20 mars 1970 à Niamey (Niger), de l’Agence de coopération culturelle et technique, qui allait devenir l’Organisation internationale de la Francophonie. L’OIF compte 88 États et gouvernements : 54 membres, 7 membres associés et 27 observateurs.

Vous pouvez réagir à cet article