image

KABA DIAWARA MET LE SÉNÉGAL ET LE MALAWI SOUS PRESSION

image

Kaba Diawara et ses joueurs affrontent ce mardi l’équipe du Zimbabwe avec l’ambition de prendre la première place du groupe B de la Can 2022. En conférence de presse d’avant-match, à Yaoundé, le sélectionneur du Syli a clairement affiché cette ambition. Extraits !

Sur le prochain match contre le Zimbabwe qui fera tout pour au moins rentrer avec honneur…
« C’est bien beau d’avoir fait deux matchs et d’obtenir quatre points, mais il faut se mettre la tête à l’endroit. Mais on n’a encore rien fait. Il faut donc rester concentré. Pourquoi ne pas occuper cette première place en cas de victoire. Les garçons le savent, moi je le sais. On va donc faire la meilleure prestation possible. »

Quel est le vrai travail qui a été fait pour arriver à jouer deux matchs sans prendre de buts ?
« On a beaucoup bossé au Rwanda. D’abord, il y a eu la préparation physique. Et, malgré la défaite du premier match, moi j’ai pensé que c’était plutôt des problèmes individuels. On peut faire des erreurs techniques… Mais les gardiens étaient très motivés. On a continué à travailler, on a fait des séances tactiques dès fois avec 11 contre 0. On a essayé de faire rentrer ça dans la tête des gars et ils ont bien compris. Et Dieu merci, depuis là on ne prend pas de buts. Cela ne veut pas dire qu’on va finir cette Can sans prendre de but, mais il y a en tout cas la motivation et la détermination pour aller de l’avant. On fait confiance aux mêmes gars. Ce sont des jeunes joueurs qui ont pour la plupart joué leur premier match de Can contre le Malawi. Il y avait donc un petit peu de stress. Là, ils ont déjà joué deux matchs ensemble. On continue le travaille ensemble, ce n’est jamais fini, il faut remettre ça et encore et encore. Et c’est ce qu’on fait à l’entrainement. »

« Oui, c’est un plus. On se met un tout petit peu à la place des gars, on ressent les mêmes choses. D’ailleurs, on a joué contre les mêmes adversaires. Donc, j’essaie de transmettre le vécu d’ancien joueur tout en respectant ma nouvelle place. Pour le moment ça se passe bien. On ne va pas s’enflammer, mais on essaye de faire les choses pour que ça se passe pour le mieux. Là où je suis très content, c’est que les garçons répondent, ils restent concentrés et concernés. C’est la grande satisfaction. Parce que, je le répète encore une fois, on est en reconstruction… »

Guinéenews

18 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article