KAFFRINE : LES PARTISANS DU MAIRE (WILANE) S’EN PRENNENT À ABDOULAYE SOW

news-details
POLITIQUE

Remous à Kaffrine où la bataille de positionnement fait rage entre deux camps de la coalition présidentielle – Benno Bokk Yakaar (BBY). Le collectif des cadres socialistes de la localité, s’érigeant en bouclier autour du maire Abdoulaye Wilane, tire à boulets rouges sur le ministre de l’Urbanisme, Abdoulaye Saydou Sow et ses soutiens.

"Les redevables qui, pendant longtemps, ont été soudoyés avec comme mission de déstabiliser le Parti socialiste (PS), à travers son leader, le député-maire Abdoulaye Wilane, sont démasqués. Ceux-ci, en perspective des Locales, se sentent obligés de s’afficher aux côtés de celui dont l’ambition, le destin destructeur, n’est rien d’autre que de chercher à saborder la flotte socialiste et du coup, mettre en péril la coalition BBY", torpillent-ils.

Les cadres socialistes de Kaffrine de poursuivre : "au sein de la commune, dans le Conseil municipal, personne n’est surpris de voir certains commandos, pour ne pas dire mercenaires, s’afficher aux côtés du manipulateur désespéré, du transhumant imposteur, dont les propos et actes sont nuisibles au président Macky Sall, à la coalition BBY, et à la mouvance."

Et, ils se veulent clairs : "la troncation ne passera pas. Le débat ne se situe pas autour de la confiance qui nous lie au Président, ni autour de ses bilans et réalisations, mais plutôt autour des actes politiques et politiciens qui sont posés et qui ne s’accommodent pas à la loyauté dans un compagnonnage".

La date des élections locales fixée au 23 janvier 2022, hier lundi, 10 mai, la tension va monter encore plus.

Ce week-end déjà, les Parcelles Assainies ont été le théâtre d’une querelle entre deux leaders locaux de l’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir) : l’ex-ministre des Affaires étrangères, Amadou BA, et le ministre d’État, Mbaye Ndiaye.

Vous pouvez réagir à cet article