KARIM WADE ET KHALIFA SALL SAISISSENT LA COUR DE LA CEDEAO

news-details
REJET DE LA LISTE PRÉSIDENTIELLE

Karim Wade et Khalifa Sall n’ont pas dit leur dernier mot. Définitivement écartés de la course présidentielle, les deux opposant ont tous deux saisi la cour de justice de la Cedeao dans le cadre d’une procédure en urgence contre l’Etat du Sénégal, informe Jeune Afrique.

Les recours déposés par Karim Wade et Khalifa Sall ont été rejetés par le Conseil constitutionnel, qui a publié sa liste officielle, hier dimanche, à 23 heures, en vertu de l’article 92 de la Constitution et L. 122 du code électoral.
Le 16 janvier, les avocats de Khalifa Sall ont déposé contre l’État du Sénégal plusieurs requêtes concomitantes devant la Cour de justice de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), qui siège à Abuja. Par la procédure, l’ancien maire de Dakar espère faire reconnaître son droit d’être candidat malgré sa condamnation en appel à 5 ans de prison. Quant au fils de Wade, il avait saisi la Cour de justice de la Cedeao fin novembre pour faire reconnaître la validité de son inscription sur les listes électorale. L’affaire n’a pas encore été examinée.

Outre une requête introductive d’instance, les avocats de Khalifa Sall ont également engagé une procédure en référé et une procédure accélérée, afin que la Cour statue avant l’ouverture officielle de la campagne, prévue le 3 février, informe le magazine.

Vous pouvez réagir à cet article