KEUR MASSAR : « ON NE PEUT PAS AVOIR UN DÉPARTEMENT SANS DES ARRONDISSEMENTS »

news-details
COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

La volonté affichée de Macky Sall d’ériger Keur Massar en département doit être précédée de découpages administratifs. C’est l’avis du géographe, Mame Cheikh Ngom. Si l’on croit à cet enseignant-chercheur à l’Ucad, l’érection de Keur Massar en département, comme l’a annoncé le chef de l’Etat, ce jeudi, n’est pas pour demain. Selon lui, il faudrait nécessairement étoffer la taille de cette localité avant de précéder à cette décision. « Si Keur Massar doit être érigé en département, il faudrait qu’il y ait d’abord des arrondissements. On ne peut pas avoir un département sans des arrondissements. Et compte tenu de la taille de Keur Massar, de sa superficie, je me demande si cette localité pourrait être découpée en arrondissements et en communes », se demande-t-il. Selon lui, si les autorités veulent augmenter la superficie de Keur Massar, elles devront amputer les départements de Pikine et Rufisque.

Pour Mame Cheikh Ngom, en faisant cette annonce, le président de la République avait d’autres intentions. « La raison est d’ordre politique. Nous savons tous qu’au niveau de Keur Massar, il y a le problème des inondations et d’autres difficultés », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article