KHALIFA SALL : « IL EST ILLUSOIRE DE TENTER DE M’EMPÊCHER D’AVOIR UNE AMBITION POUR NOTRE PAYS »

news-details
900e jour en prison

Ce jeudi, 29 août, marque le 900e jour de détention de Khalifa Sall, l’ex-édile de la capitale sénégalaise, à la Maison d’arrêt de Rebeuss dans le cadre de l’affaire dite de la Caisse d’avance de la Mairie de Dakar.

Ses soutiens, marquant le coup, se sont donnés rendez-vous, à la permanence "Papa Babacar Mbaye" de Grand-Yoff, pour délivrer le message de leur mentor. Geste symbolique, la déclaration est lue par Gaelle Sall Mbaye, la fille de feu Papa Babacar Mbaye, défunt responsable du Parti socialiste (PS) et homonyme de l’épouse de Khalifa Sall. Ce, en présence de celle qui a succédé à Khalifa Sall, à la Mairie de Dakar, Soham El Wardini.

« Nous n’avons pas choisi le chemin de la compromission ni celui de l’abdication. Au contraire, nous sommes restés inébranlables et face aux épreuves, nous avons renforcé notre résilience. Chers amis, rien ne pourra nous arrêter si ce n’est la volonté de Dieu », a déclaré Khalifa Sall, dans la déclaration lue par Gaelle Sall Mbaye.

L’ancien maire de Dakar a exprimé sa « reconnaissance » et son « affection » à ses soutiens, avant de poursuivre : « Il est illusoire de croire de tenter de m’empêcher d’avoir une ambition pour notre pays quand des centaines de milliers, voire des millions de Sénégalais, des moins jeunes aux plus jeunes, portent notre ambition. Nous avons la détermination tenace. Et je vous réaffirme : vous pouvez comptez sur moi pour porter notre ambition commune pour le Sénégal. Mon devoir, c’est de poursuivre le mouvement en marchant sur le socle des valeurs de la démocratie, de la liberté, de la solidarité, de la justice sociale et du progrès. »

BAMBA FALL ET BANDA DIOP, ABSENTS
Dans son message, l’ex-maire de Dakar salue, par la suite, la mémoire des personnalités disparues (Ousmane Tanor Dieng, Jacques Diouf, Amath Dansokho, entre autres). Avant de préciser, pour conclure, que « le Sénégal est plus grand que nos destins individuels, plus grand que nos vanités puériles. Nous ne devons pas vivre avec la haine au cœur, ni avec la rancoeur dans les yeux. »

Annoncée à 15 heures, la cérémonie a démarré à 17 heures après l’arrivée de Soham El Wardini, à 16h35mn. Elle sera suivie de Cheikh Guèye, le maire de Dieuppeul-Derklé. Puis de Barthélémy Dias, maire de Mermoz-Sacré Cœur et de Kalidou Diallo, celui de Dalifort. En l’absence de Bamba Fall (Médina), Banda Diop (Patte d’Oie), entre autres, ces derniers ont eu droit à une ovation pour « leur fidélité ».

A signaler également la présence, aux côtés des Khalifistes, de Oumar Sarr, l’ex-Secrétaire général national adjoint (SGNA) du Parti démocratique sénégalais (PDS), du député Mamadou Diop Decroix, de Moctar Sourang, coordonnateur du Front de résistance nationale (FRN), ou encore de l’activiste Guy Marius Sagna, Oumar Sarr, entre autres.

Vous pouvez réagir à cet article