KHALIFA SALL RETROUVE SA MAMAN, APRÈS DEUX ANS ET DEMI DE SÉPARATION

news-details
CARAVANE

Après près de cinq tours d’horloge passés à arpenter les rues de la capitale dont il fut Maire de 2009 à 2018, Khalifa Ababacar Sall a enfin rejoint la commune des Parcelles assainies, précisément à l’unité 20, dans la demeure où sa mère l’attendait depuis si longtemps. Accompagné par une foule impressionnante qui de Rebeuss aux Parcelles n’a cessé de grossir, l’ex édile de Dakar a eu beaucoup de peine à se frayer un chemin dans la maison familiale qui était déjà bondée de monde bien avant son arrivée.

Tout de blanc vêtu, en caftan traditionnel, avec un bonnet assorti et des lunettes bien vissés, Khalifa Sall, toujours souriant, est apparu sous les vivats d’une foule soulagée. Entre parents, alliés et admirateurs. Malgré la forte présence policière et sa propre garde rapprochée, il a eu beaucoup de mal à se mouvoir dans cette maison pleine comme un oeuf.

« Je rends grâce à Dieu, je remercie tout le monde... » les premiers mots de Khalifa

C’est donc à pas de caméléon qu’il a enfin pu accéder dans le saint des saints, une chambre où l’attendait sa maman, après une séparation de 2 ans 6 mois et 22 jours, durée de son emprisonnement à Rebeuss... Le reste se passera loin des regards indiscrets. C’est le moment choisi par la police pour vider la maison des journalistes. Fatigué, les traits tirés, Khalifa Sall ne fera pas de déclaration si ce n’est un message de remerciements. « Je rends à Dieu et ne remercie tout le monde. » Même s’il voulait rentrer chez lui, en centre-ville, il a dû changer (temporairement ?) de décision face à la foule qui ne lui offrait pas la moindre opportunité de poser un pas devant l’autre...

Vous pouvez réagir à cet article