KLOPP DONNE RAISON À SADIO MANÉ, ÉNERVÉ PAR SALAH

news-details
LIVERPOOL

L’Egyptien Mohamed Salah a réussi un exploit : énerver le très jovial Sadio Mané ! L’affaire n’est pas passé inaperçue et va très vite occuper les premières places sur les réseaux sociaux et va très certainement barrer la Une de plusieurs tabloïds britanniques ce dimanche.

Remplacé à la minute du match déjà plié face à Burnley après qu’il a marqué l’un des trois buts des Reds (le 2e du match, à la 37e), l’international sénégalais s’est montré très énervé, criant sur certains des membres du staff de Liverpool quand il rejoint le banc, son compère brésilien Roberto Firmino à ses côtés, tentant de le calmer, en vain.

La raison de sa colère ? L’égoïsme exacerbé de son coéquipier Mohamed Salah, qui s’est une nouvelle fois distingué par sa très forte propension à "oublier" de faire la passe ses partenaires mieux placer pour marquer, dont une fois, sans doute celle de trop, où Sadio Mané était véritablement seul face au but vide, l’Egyptien choisissant de se mettre sur son mauvais pied avant de perdre le ballon. En plus de devoir céder sa place malgré le comportement déplorable de Salah, Sadio Mané n’en pouvait plus et a déversé son trop plein de colère sur le banc de touche, expliquant avec force détails, comment Salah avait décidé de fermer les yeux sur cette opportunité de passe.

Calmé par Firmino, qui a lui aussi, subi ce que les Anglais appellent le "selfishness" inexplicable de l’attaquant égyptien, Sadio Mané, le regard rouge de colère, a mis du temps à se calmer, et le résultat très positif qui maintient Liverpool en haut du classement de la Premier League n’aura pas suffi à le faire digérer. On imagine la soufflante dans le vestiaire des Reds et le chantier qui attend l’entraîneur allemand Jurgen Klopp, chargé d’éteindre le feu.

En conférence de presse d’après match, Klopp n’a pas évité le sujet, reconnaissant que Sadio Mané avait raisonnablement de quoi s’énerver. « Il était bouleversé, c’était évident. Sadio ne cache pas ses émotions et j’aime ça, mais tout est réglé. Nous en avons parlé et tout va bien. Nous sommes des individus, nous sommes émotifs. C’était une situation dans le jeu dont il n’était pas content. »

Vous pouvez réagir à cet article