KRISTALINA GEORGIEVA, NOUVELLE DIRECTRICE DU FMI : « C’EST UNE RESPONSABILITÉ ÉNORME »

news-details
ECONOMIE

Elue mercredi au poste de Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), pour un mandat de cinq (5) ans, la Bulgare Kristalina Georgieva a réagi. « Le FMI est une institution unique, avec une grande histoire et un personnel de haut niveau. Je suis profondément attachée au mandat de l’institution, qui est d’assurer la stabilité du système économique et financier mondial grâce à la coopération internationale. En fait, à mes yeux, le rôle du FMI n’a jamais été aussi important qu’aujourd’hui », a-t-elle déclaré, se disant « très honorée d’avoir été choisie comme directrice générale (...) ».

« C’est une responsabilité énorme d’être à la tête du FMI à un moment où la croissance économique mondiale continue de décevoir, où les tensions commerciales persistent et où l’endettement se situe à un niveau record », a-t-elle poursuivi, reprise par l’APS.

La « priorité immédiate » du FMI va consister à « aider les pays à réduire au minimum le risque de crises et à être prêts à faire face à des ralentissements », a-t-elle soutenu, indiquant que « nous ne devons pas perdre de vue notre objectif à long terme, à savoir promouvoir des politiques monétaires, budgétaires et structurelles qui permettent de renforcer les économies et d’améliorer la vie des populations ».

Pour la nouvelle directrice générale, « il s’agit aussi de s’attaquer à des questions telles que les inégalités, les risques climatiques et les bouleversements technologiques ».

Kristalina Georgieva remplacera au poste de Directrice générale du FMI la Française Christine Lagarde choisie pour présider la Banque centrale européenne. La Bulgare est la 12e personne à accéder à cette fonction depuis la création du FMI en 1944.

Vous pouvez réagir à cet article