image

L’ABBÉ MARCEL MANÉ RELATE LE VRAI SENS DE LA TOUSSAINT

image

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la Toussaint n’est pas la fête des morts, qui elle a lieu le 2 novembre. Il s’agit de la fête de tous les saints célébrée ce 1er novembre.

A la Cathédrale de Dakar, l’homélie a été prononcée par le Vicaire Abbé Marcel Mané. "La solennité de tous les saints est né au 8e siècle en pays celtique. L’Église nous propose cette vision de gloire pour nous inviter à vivre dans l’espérance du renouveau par de là la mort. Elle veut aussi nous rendre conscient de notre solidarité avec tous ceux qui sont entrés dans le monde invisible", a-t-il déclaré.

Célébrée primitivement le premier dimanche après la Pentecôte (le cinquantième jour à partir de Pâques), la fête de la Toussaint fut transférer au 1er novembre. Le Pape Grégoire 4 fit prendre par l’empereur d’Occident Louis Le Pieux, un décret qui fixait définitivement la fête à la date du 1er novembre.

"Heureux, lisons-nous, dans cette page d’Evangile sous la plume de l’Evangéliste Mathieu, un appel vibrant au bonheur adressé aux disciples et à tous ceux qui mettent leur espoir dans le Seigneur. Car loin d’être la fin, l’anéantissement de tout, la mort se veut une ouverture solennelle à la gloire bien heureuse de la vie où nous contemplons Dieu face à face", a appuyé Abbé Mané.

"Que chacun marche dans le droit chemin". C’est le plaidoyer fait à Thiès, où la messe a été dirigée par Abbé Joseph Kama. "Oui Toussaint égale à tous saints. En ce sens que nous fêtons tous les saints mais aussi parce que par cette même fête nous sommes tous appelés à être saints", a-t-il lancé.

Dié BA

1er novembre 2021