L’ABSENCE REMARQUÉE DU PDS À LA RENCONTRE DE L’OPPOSITION

news-details
LANCEMENT "POSE"

Il y avait toutes les têtes d’affiche de l’opposition. Ou presque. La cérémonie de lancement de la Plateforme opérationnelle de Sécurisation des Élections (POSE) a enregistré, ce jeudi, la présence des principaux candidats déclarés à la prochaine présidentielle, en dehors de Karim Wade et Khalifa Sall, dont les portraits ont occupé deux chaises spécialement aménagées pour l’occasion.

Si Aissata Tall Sall, en voyage, et Khalifa Sall, en prison, se sont fait représenter, il n’y eut que l’absence très remarquée de membre du Parti démocratique sénégalais (PDS). Interpellé sur la question, Me Mame Adama Guèye n’a pas voulu s’épancher sur le sujet, préférant renvoyer la balle au PDS qui, assure-t-il, a bien reçu son invitation comme tous les autres partis présents. Joint au téléphone, Mayoro Faye, chargé de la Communication du parti de Me Wade, a tenté d’expliquer l’absence à la rencontre de l’opposition en réfutant toute idée de boycott. « Pour le lancement de pose ce n’est pas un boycott. C’est juste que la majorité des membres du Comité directeur du parti sont hors de Dakar. Il n’y a que Omar Sarr et Amadou Sall qui y sont présentement mais ils n’étaient pas disponibles », dira-t-il.

Les autres, de Malick Gakou à Idrissa Seck en passant par Issa Sall, Thierno Alassane Sall, Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko, Pierre Goudiaby Atepa, Madické Niang, Thierno Bocoum, ou encore Ibrahima Hamidou Dème... sont venus répondre massivement à l’initiative citoyenne de Me Mame Adama Guèye. Tous les candidats présents (ou leurs représentants), ont signé la charte d’engagement de la POSE, jurant ainsi mettre à contribution les moyens qu’il faut pour sécuriser le scrutin du 24 février 2019. Dans la foulée, le lancement d’une autre plateforme, celle-ci, en ligne a été annoncée. Elle a été lancée par un Sénégalais établi à l’étranger et permet répertorier les citoyens qui n’ont pas encore reçu leur carte d’identité et d’électeur.

Drapés chacun d’une écharpe aux couleurs nationales, les différents leaders de l’opposition ainsi que d’autres membres de la Société civile ont pris l’engagement de participer activement à l’initiative de sécurisation de la prochaine élection présidentielle tout en saluant l’idée portée par Me Mame Adama Guèye qui a dû renoncer à sa candidature faute d’avoir pu boucler le nombre requis de signatures pour le parrainage, entre autres raisons.

Ecoutez la déclaration de Me Mame Adama Guèye

Vous pouvez réagir à cet article