image

L’ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE LÈVE UN COIN DU VOILE

image

Placé sous mandat de dépôt le 29 juin 2022 à la maison d’arrêt de Rebeuss par le juge d’instruction du 2e cabinet près du tribunal de grande instance de Dakar, Pape Mamadou Seck par ailleurs membre présumé de « force spéciale » s’est évadé du pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec où il a été admis pour des soins dans la nuit du 9 au 10 juillet. Cette évasion a suscité beaucoup de réactions obligeant l’administration pénitentiaire à tenir un point de presse dans le but de lever toutes équivoques et satisfaire un besoin de communication. L’Inspecteur Mbaye Sarr, en lisant la déclaration, a commencé par rappeler qu’il peut arriver qu’une personne prenne volontairement le risque de rompre le lien de la détention en s’échappant de l’établissement pénitentiaire où il est détenu et on parle dans ce cas d’évasion qui est un délit prévu et puni par le code pénal.

« C’est justement dans ce cas de figure que nous sommes avec l’évasion de Pape Mamadou Seck. À son arrivée dans cet établissement, il a été soumis aux formalités d’écrou et d’examen médical conformément à la règlementation. Deux jours seulement après son séjour à Rebeuss et compte tenu de sa situation sanitaire, il a été transféré à la Maison d’arrêt et de correction du pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le dantec le 1er juillet 2022 sur la base d’un bulletin d’hospitalisation délivré par son médecin traitant après avis conforme du médecin chef de l’administration pénitentiaire », a-t-il dit face à la presse. Avant de poursuivre : « ce transfèrement ayant comme unique but de lui assurer une meilleure prise en charge sanitaire. À son admission au pavillon et durant toute son incarcération, Pape Mamadou Seck a bénéficié d’un suivi médical permanent dans le respect du droit de la santé reconnu aux détenus. Il a bénéficié sans rupture de toute l’assistance dont son état de santé nécessitait. Malheureusement dans la nuit du samedi 9 au dimanche 10 juillet, il a rompu volontairement le lien de la détention en s’évadant. Ainsi, conformément à la réglementation réagissant l’organisation et le fonctionnement des établissements pénitentiaires un compte rendu a été adressé aux autorités administratives et judiciaires également le dispositif de recherche a été enclenché et se poursuit ».

Il faut dire que pour élucider les circonstances dans lesquelles l’évasion s’est produite et situer les responsabilités, une enquête administrative a été ouverte et confiée à la division de l’inspection des services pénitentiaires sans préjudice d’éventuelles poursuites judiciaires le cas échéant. Toutefois, les populations sont invitées à une meilleure collaboration pour la réintégration du détenu.

Pour mémoire, Pape Mamadou Seck a été placé sous mandat de dépôt pour complot contre l’autorité de l’Etat, actes de nature a occasionner des troubles politiques à compromettre la sécurité publique, association de malfaiteurs en rapport avec une entreprise terroriste, destruction de biens appartenant à l’Etat, détention et transport de produits et subsistances incendiaires en vue de la commission d’actes en rapport avec une entreprise terroriste.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye SYLLA (Photo)

14 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article