L’AFD INJECTE 47 MILLIARDS POUR LA 2E PHASE DU PAQUET

news-details
EDUCATION

L’Agence Française de Développement (AFD) compte accompagner l’état du Sénégal dans la deuxième phase de la mise en œuvre du Programme d’Amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence du Secteur de l’Education et de la Formation ( PASQUET-EF) pour la période 2018- 2022. Pour ce faire, L’AFD a signé une convention de financement à hauteur de 47 milliards 535 millions de FCF consacrée au Programme d’Appui au Développement de l’Education au Sénégal (PADES) avec le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération. La cérémonie s’est tenue dans les locaux du ministère des Finances et du Budget en présence d’Amadou Hott et de Christophe Bigot, Ambassadeur de France au Sénégal.

Prenant la parole à l’issue de la signature, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération a salué ce financement destiné au PADES. Selon Amadou Hott, le PADES a " pour finalité de contribuer à l’amélioration des compétences de tous les enfants sénégalais et à la poursuite de leur réussite de leurs parcours d’éducation dans la perspective de l’atteinte des objectifs à court terme de l’éducation nationale." Le ministre estime que ce programme est capital car il compte relever les défis du secteur" en permettant aux enfants de maîtriser la lecture dès la fin de la 3ème année de l’élémentaire et de réduire l’échec précoce grâce à des enseignements en langue, en mathématiques et sciences, de lutter contre les disparités et de veiller à l’efficience des finances publiques en la matière "

L’ambassadeur de France au Sénégal a lui aussi pris la parole pour magnifier le partenariat entre l’AFD et le Sénégal. Christophe Bigot a tenu à rappeler que " ce financement entre dans le cadre des engagements pris par le gouvernement français auprès l’état sénégalais lors de la deuxième rencontre du groupe consultatif de Paris consacrée au Plan Sénégal Émergent ".

Vous pouvez réagir à cet article