image

« L’AGRESSION D’AMY NDIAYE GNIBY CONFiRMENT LEUR AMPLEUR ET… » (AJS)

image

L’agression de la députée Amy Ndiaye Gniby est loin de connaitre son épilogue. L’Association des juristes sénégalaises (Ajs) a fait face à la presse ce matin pour dire que ces actes sont « inacceptables et intolérables » surtout au sein de l’hémicycle. Ces actes confirment l’ampleur du phénomène et de leur banalisation.
L’Association des juristes sénégalaises (Ajs) dénonce, avec « la plus grande véhémence, cette lâche agression perpétrée » par deux députés hommes, envers une femme parlementaire, a dit Ndeye Madjiguéne Sarr chargée de communication de l’Ajs. « Ces faits confirment l’ampleur des violences faites aux femmes et leur banalisation », s’est désolée l’Ajs. « Ils sont inacceptables et intolérables », a tranché Mme Sarr. Cela surtout, selon elle, si ces faits se passent au sein de cet hémicycle chargé de veiller à l’application des lois parmi lesquelles celles qui répriment sévèrement ces formes de violences. Elle ajoute dans ce sens que l’AJS est à l’écoute des sanctions qui seront prises, au sein de l’Assemblée contre ces deux tristes agresseurs.

Dans ce contexte de campagne des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) exprime toute « son indignation » face à ses actes de violences et rappelle que « la violence ne peut être tolérée ou acceptée, comme alternative à la discussion », quel que soit le lieu, les conditions ou les personnes concernées.

Ainsi, en tant qu’Organisation de Promotion et de Protection des Droits Humains, plus particulièrement ceux des femmes et des enfants, « l’AJS condamne fermement ces actes scandaleux qui portent atteinte au respect du droit à la dignité et à l’intégrité physique de la personne humaine », a réitéré la responsable de la communication de l’Ajs.

Elle invite les parlementaires, élus par le peuple pour les représenter dans cette institution, à le faire avec « honorabilité », en ayant pour seul objectif de défendre les intérêts de ce peuple souverain.

Suzanne SY

5 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article