image

L’ALERTE COMBINÉE DE L’OMS ET DE L’OIT CONTRE UN MAL PERNICIEUX

image

La dépression fait perdre 12 milliards de journées de travail chaque année. C’est le constat fait par l’Organisation mondiale de la santé (Oms) et de l’Organisation internationale du travail (Oit) dans une note conjointe.

L’Organisation mondiale de la santé (Oms) et l’Organisation internationale du travail (Oit) évaluent les conséquences de la santé mentale au travail. Dans une note conjointe, le constat est sans appel : « On estime que 12 milliards de journées de travail sont perdues chaque année pour cause de dépression ou d’anxiété. Ce qui coûte près de 1000 milliards de dollars à l’économie mondiale », relèvent les deux organisations.

L’Oms recommande ainsi « des mesures pour lutter contre les risques pour la santé mentale tels que les charges de travail lourdes, les comportements négatifs et d’autres facteurs qui créent de la détresse au travail ». C’est pourquoi, souligne le document, « pour la première fois », l’organisation propose « une formation des dirigeants, afin de renforcer leur capacité à prévenir les environnements de travail stressants et à répondre aux travailleurs en détresse ». La convention (n°155) et la recommandation (n°164) de l’Oit sur la sécurité et la santé au travail offrent « un cadre juridique pour protéger la santé et la sécurité des travailleurs ». Cependant, précise la note, l’Atlas de la santé mentale de l’Oms indique que seuls « 35% des pays déclarent disposer de programmes nationaux de promotion et de prévention de la santé mentale liée au travail ».

Le document renseigne aussi que « la pandémie de Covid-19 a déclenché une augmentation de 25% de l’anxiété générale et de la dépression dans le monde, exposant à quel point les gouvernements n’étaient pas préparés à son impact sur la santé mentale et révélant une pénurie mondiale chronique de ressources en santé mentale ». Le document ajoute qu’« en 2020, les gouvernements du monde entier n’ont consacré en moyenne que 2% des budgets de santé à la santé mentale, les pays à revenu moyen inférieur investissant moins de 1% ».

Suzanne SY

4 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article