L’ANCIENNE MINISTRE LIBÉRIENNE, ANTOINETTE SAYEH, NOMMÉE DGA DU FMI

news-details
ECONOMIE

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, a proposé mardi la nomination de l’ancienne ministre du Libéria, Antoinette Sayeh, au poste de directrice générale adjointe (DGA) du FMI, à compter du 16 mars 2020.

"Cette nomination est soumise à l’approbation du conseil d’administration du FMI", précise le site officiel de l’institution de Bretton Woods.

Ministre des Finances de son pays de janvier 2006 à juin 2008, au lendemain du conflit libérien, elle est la deuxième personnalité originaire du continent africain à accéder à ce poste après le président ivoirien Alassane Ouattara en 1994.

A la tête du ministère des Finances du Libéria, "Mme Sayeh a piloté le processus d’apurement des arriérés de dette multilatérale que ce pays avait accumulés de longue date".

Selon le FMI, "avant de devenir membre du gouvernement de la présidente Ellen Johnson Searlif, elle a occupé plusieurs postes de haut niveau au sein du Groupe de la Banque mondiale pendant 17 ans". Elle avait par ailleurs "été fonctionnaire aux ministères des Finances et de la Planification du Libéria".

Depuis 2016, elle est chercheuse invitée distinguée au Centre pour le développement mondial.

Elle a également été la coprésidente externe de la 19e reconstitution des ressources de l’Association internationale de développement (IDA 19) du Groupe de la Banque mondiale, qui s’est récemment achevée.

Antoinette Sayeh est titulaire d’une licence en économie avec mention du Swarthmore College (Pennsylvanie) et d’un doctorat en relations économiques internationales de la Fletcher School de l’université Tufts (Massachusetts).

La directrice générale du FMi s’est félicitée de son retour au sein de l’institution financière.

"Nous saluons le retour parmi nous d’une chère amie et membre de la famille du FMI. Antoinette est bien connue et très respectée, car elle a occupé le poste de directrice du département Afrique entre 2008 et 2016, période pendant laquelle elle a mené une transformation en profondeur de la relation entre le FMI et nos pays membres africains", a déclaré Kristalina Georgieva.

Vous pouvez réagir à cet article