image

L’APPEL DE CHEIKH MAHI NIASS

image

Après une médiation réussie en juin dernier, le Khalife général de Médina Baye, Cheikh Mouhamadoul Mahi Ibrahima Niass, s’inquiète des conflits qui secouent le Soudan entre l’Armée et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (Fsr).

« Nous assistons depuis des jours aux violents affrontements qui secouent le Soudan entre l’Armée et les paramilitaires des Forces de soutien rapide (FSR), en ce mois sacré durant lequel les fidèles musulmans sont rétribués davantage autant pour les bonnes oeuvres accomplies que pour les mauvaises », constate-t-il.

Dans un communiqué reçu à Emedia, il invite les protagonistes à s’asseoir autour d’une table pour mettre fin aux hostilités.

En effet, « dans le souci de préserver et de poursuivre les efforts considérables que nous avons récemment consentis au Soudan en termes de réconciliation, nous lançons, de toute urgence, un appel particulier à l’endroit des différents protagonistes de la crise soudanaise », souligne le document.

Lequel invite « tous les acteurs de la crise de bien vouloir s’asseoir sérieusement autour de la table de négociation avec la volonté sincère d’aboutir à un règlement pacifique en s’inspirant des étapes constructives déjà franchies au cours de la période de transition. »

Pour ce faire, prône le guide religieux, « chacun doit se donner la peine de consentir l’effort nécessaire dans la perspective de parvenir à un consensus et une compréhension mutuelle au profit de l’intérêt général de la nation soudanaise, de la stabilité et du développement de la République du

« C’est dans ce cadre, d’ailleurs, que nous invitons le Président de la République du Sénégal M. Macky SALL à s’impliquer et à œuvrer davantage pour la stabilité et la paix au Soudan. Nous invitons également l’Union africaine et la CEDEAO à intervenir immédiatement dans le but de résoudre cette crise dévastatrice. De la même manière, nous demandons à toutes les organisations islamiques en particulier la Ligue islamique mondiale à faire immédiatement preuve de leadership afin d’assurer l’unité et la concorde au sein de la communauté musulmane en invitant ainsi toutes les parties prenantes au conflit à plus de retenue et de calme et à œuvrer pour le retour définitif de la paix dans le respect notamment de la sacralité de ce mois béni. Enfin, nous continuerons, ensemble avec bien entendu les autorités concernées, à suivre de très près l’évolution de la situation, tout en continuant à formuler des prières. En plus, nous allons exhorter les fidèles disciples dans nos différentes « zaawiya » à travers le monde à tenir des séances de récital du Saint Coran afin d’implorer Allah le Tout-Puissant pour que la République du Soudan puisse sortir de cette crise le plus tôt possible », ajoute le document.

Dié BA

19 avril 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article