image

L’APPEL PRESSANT DE CHEIKH DIOP QUI SOUFFRE D’UN MAL À LA COLONNE VERTÉBRALE

image

Assurer la sécurité sanitaire à 100 000 personnes. C’est ce que l’Agence nationale de la couverture maladie universelle a fait avec l’appui de la Délégation à l’entreprenariat rapide des Femmes et des jeunes.

Marié et père de deux enfants, Cheikh Diop n’oubliera jamais le sacre continental des Lions de la Téranga lors de la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Cette prouesse des poulains d’Aliou Cissé lui a procuré une joie immense mais elle est aussi à l’origine de son handicap. Natif du quartier Diamaguène de Saint-Louis, Cheikh est un jeune tailleur qui exerçait dans la ville sainte de Touba. « Le jour de la finale, j’étais tellement sous pression que j’ai dû suivre les deux 45 minutes dans deux endroits différents. Après la victoire des Lions, j’étais dans une joie indescriptible et c’est ainsi que j’ai sauté sur ma moto pour me rendre à Mbacké pour participer au jubilé et c’est là-bas que j’ai eu un accident avec ma moto », raconte-t-il. Les larmes aux yeux, assis à côté de son épouse, Cheikh dit ne plus se souvenir ni des causes ni de ce qui s’est passé au moment du choc. Mais en « bon croyant », il dit accepter la volonté divine. Interné à l’hôpital Matlabul Fawzayni de Touba pendant plusieurs mois, puis transféré à Saint-Louis, il dit être bien suivi mais ressent toujours des douleurs atroces. « A l’hôpital, on cherche toujours à me rassurer mais j’ai fini par savoir ce qui me retient sur ce fauteuil. En réalité, j’ai un problème au niveau de la colonne vertébrale et cela a des conséquences sur mes nerfs. Du coup, il m’est impossible de m’asseoir sans m’adosser tout comme il m’est impossible de me lever ; même pour me mettre dans mon lit, j’ai besoin de l’appui de mes proches », a-t-il ajouté.

Il compte sur les autorités du sport et les Lions
Il précise par ailleurs que son médecin traitant lui aurait fait savoir que son état exige une évacuation vers l’étranger mais étant issue d’une famille démunie, il ne peut compter que sur l’appui des bonnes volontés. Attristée par les souffrances de son fils, la dame Racky Gueye, vendeuse de légumes, invite les bonnes volontés et surtout les autorités en charge du sport sénégalais à venir en aide à son fils. Elle souligne que sa famille et ses proches parents continuent toujours à soutenir son fils mais hélas cela ne suffit pas pour lui permettre d’atténuer ses douleurs. Cheikh Diop soutient que ces derniers jours, son anxiété s’est accentuée avec la Coupe du monde qui approche. « Je disais à mes proches de me trouver une télécommande universelle afin que je puisse regarder les matchs du Sénégal. Je n’y peux rien, c’est plus fort que moi, le foot c’est ma passion. Je demande à Ismaïla Sarr, Sadio Mané et à toutes les personnes de bonne volonté qui le peuvent de me venir en aide car je suis vraiment fatigué ». Cheikh Diop, à l’image de tous les Sénégalais, prie pour que le Sénégal aille le plus loin possible dans la compétition qui démarre ce 21 novembre prochain.

Momar Alice NIANG (Correspondant à Saint-Louis)

17 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article