image

L’ARBITRE RWANDAISE SALIMA MUKANSANGA BAT UN NOUVEAU RECORD

image

La Rwandaise Salima Mukansanga, première femme à arbitrer un match, lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), au Cameroun, écrit une nouvelle page de l’arbitrage féminin. Elle est désormais l’une des trois femmes sélectionnées pour arbitrer, lors de la Coupe du monde masculine.

En 2022, retenue comme arbitre central, aux dernières joutes continentales, elle rentrait définitivement dans l’histoire du football africain. C’était le 18 janvier 2022, pour avoir dirigé le match Zimbabwe / Guinée (2-1), comptant pour la 3e journée de la CAN.

Elle commence sa carrière internationale d’arbitre en 2012
Salima Mukansanga, née en 1988 dans le District de Rusizi, est titulaire d’une formation supérieure en soins infirmiers et sages-femmes de l’Université de Gitwe. Avant de se lancer dans le football comme arbitre, Salima a pour ambition de devenir une basketteuse professionnelle. Son rêve n’ira pas plus loin car le pays pendant ces temps là manquait de la logistique adéquate pour l’accompagner. Elle opte finalement pour l’arbitrage dans le football. Elle obtient son premier certificat en arbitrage un an après la fin de ses études secondaires.

Elle figure dans la liste des arbitres désignés pour le Mondial 2022, en compagnie de Stéphanie Frappart (France), et Yoshimi Yamashita (Japon), et des assistantes Neuza Back (Brésil), Karen Díaz Medina (Mexique) et Kathryn Nesbitt (USA).

19 mai 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article