image

L’ARGENT SERAIT OFFERT AUX DJINNS

image

Une jeune dame accusée d’escroquerie sur une somme de 10 millions a invoqué les djinns auxquels il aurait offert l’argent. Tous les moyens sont bons pour s’en sortir !

Une affaire rocambolesque a tenu en haleine le public venu assister à l’audience du Tribunal de grande instance de Mbour. Parce que dans les arguments, il y a, semble-t-il, quelque chose de surnaturel ! Accusée d’escroquerie sur une somme de 10 millions de FCFA, Mame Gning n’a pas pu donner une explication raisonnable sur l’utilisation de ces fonds. Interrogée par le juge, elle déclare les avoir donnés à des djinns.

Mohammed Niane, commerçant, a employé la dame Mame Gning comme vendeuse. Ils s’entendent sur le montant du salaire. La confiance est établie mais sera rompue avec cette histoire de djinns. « J’ai recruté Mame Gning comme vendeuse à qui je paie un salaire de 100 000 FCFA. J’avais vraiment confiance en elle. Je l’ai préférée à mes frères et sœurs pour ne pas avoir des problèmes avec eux. Le 4 août 2022, je lui ai donné une marchandise d’une valeur de 3 millions. Elle ne m’a rien versé. Le 29 août, c’est la même chose, elle ne m’a pas versé le prix d’une marchandise estimée à 2 millions 117 mille », a déclaré Mohamed Niane.

« A chaque fois que je lui réclame l’argent elle me répond qu’elle l’a donné aux djinns. Elle dit toujours ne pas savoir où elle a mis l’argent. Tout ce que je veux, c’est qu’elle me rende mes 5 millions 117 mille », martèle-t-il. Mais ce que Mohamed Niane ignorait, c’est qu’il n’était pas la seule victime d’abus de confiance de la part de Mame Gning. La prévenue doit également de l’argent à deux autres commerçants, soit un montant de 5 millions. C’est donc en tout 10 millions de FCFA qui auraient été remis à des djinns. « L’argent a disparu », répète la prévenue, qui n’a même pas voulu prendre un avocat. L’affaire a été mise en délibéré.

Aboubakry KANE

1er octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article