L’ARMÉE CONFIRME LA MORT DU JIHADISTE HAMADOUN KOUFFA

news-details
MALI

L’armée malienne a confirmé samedi que Hamadoun Kouffa, l’un des principaux chefs djihadistes actifs dans le pays, avait été tué jeudi soir lors d’un raid mené par les forces françaises.

BAMAKO (Reuters) - L’armée malienne a confirmé samedi qu’Amadou Koufa, l’un des principaux chefs djihadistes actifs dans le pays, avait été tué jeudi soir lors d’un raid mené par les forces françaises.

"Je confirme qu’Amadou Koufa a été tué au cours de l’opération", a déclaré à Reuters le porte-parole de l’armée malienne, le colonel Diarran Koné.

L’armée française avait annoncé vendredi qu’elle avait "mis hors de combat une trentaine de terroristes" au Mali, parmi lesquels, "probablement", le chef djihadiste Amadou Koufa.

Prédicateur islamique radical de Mopti, Amadou Koufa, qui dirigeait la katiba Massina, était l’un des proches lieutenants d’Iyad Ag Ghali, chef du groupe djihadiste GSIM (Jama’at Nusrat al-Islam wal-Muslimin, soit Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans).

Vous pouvez réagir à cet article