image

L’ARMÉE FILE VERS BATINGAYE

image

L’armée poursuit son avancée vers les bases stratégiques de Salif Sadio. Les combats ont été particulièrement violents hier puisqu’un mort a été enregistré du côté des Diambars. Il n’y a pas encore de bilan chez les rebelles, mais la chute de la base de Batingaye serait imminente.

Les combats entre l’armée et les hommes de Salif Sadio hier, jeudi, à Batingaye, ont été particulièrement violents et meurtriers. Si du côté de l’armée, on peut avancer un bilan d’un mort et cinq blessés graves, en revanche, c’est l’omerta totale du côté des combattants du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc). L’armée, qui a lancé l’assaut contre Batingaye, considérée comme l’une des bases les plus importantes tenues par les hommes de Salif Sadio, a été sans pitié. Elle a intensifié les bombardements et les combats au sol qui ont fait beaucoup de dégâts chez les rebelles. Des sources militaires signalent que la chute de la base de Batingaye est imminente au vu de la violence des combats autour de cette zone. La grande muette, qui avait ouvert deux fronts contre les bases de Batingaye et de Kafoundo, n’a pas mis beaucoup de temps à récupérer ce dernier bastion aux mains des rebelles qui n’ont pas pu résister à l’intensité de l’offensive.

Batingaye mène vers la prise de Karounor
La prise de Batingaye devrait permettre l’assaut contre la base de Karounor, située sur la bande frontière nord. Elle est aussi très stratégique dans le dispositif tactique et militaire du chef rebelle, Salif Sadio. Bes bi a appris que de violents accrochages ont eu lieu hier, jeudi, entre les combattants du Mfdc et des soldats de la Cedeao positionné dans le village de Bouyam, situé en territoire gambien. Les combats font rage dans cette zone entre les militaires et les combattants d’Atika, fidèles au chef rebelle, Salif Sadio depuis le début des opérations dites de démantèlement de ses bases situées toutes sur le long de la frontière gambienne. Cinq jours après le début de cette opération, l’armée a presque réalisé plus de la moitié de son objectif en mettant la main sur deux bases rebelles, Tampindour et Kafoundo, et en attaquant la base de Batingaye qui ne devrait pas tarder à tomber dans l’escarcelle des hommes de Cheikh Thierno Ndour. Des sources affirment que l’armée semble tenir le bon bout avec les grandes avancées notées sur le terrain.

La Direction de l’information et des relations publiques des armées (dirpa) devrait faire un point sur cette opération surtout avec la perte d’un Diambar et plusieurs blessés hier dans les affrontements. Pour l’instant, aucune information précise concernant le chef rebelle qui devrait se trouver dans l’une des quatre bases situées dans cette zone du nord Sindian.

Assane BA

18 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article