L’ARMP CASSE UN MARCHÉ DE 15, 3 MILLIARDS DE LA SENELEC

news-details
électricité dans les zones rurales

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) casse un marché de 15,3 milliards de francs CFA attribué à deux lots par Senelec, révèle Libération. Pourtant, informe le journal, la Banque africaine de développement avait béni la procédure entachée d’irrégularités. En effet, dans le cadre du projet d’amélioration de l’accès à l’électricité dans les zones périurbaines et rurales, Senelec avait fait publier un avis d’appel d’offres international pour la construction de réseaux HTA/BT.

Après l’avis de non objection de la Banque africaine de développement et de la Direction centrale des marchés, Senelec a fait publier l’avis d’attribution provisoire du marché dans le journal « Le Soleil » du 5 février 2021. Suite au rejet de leurs offres SRCIL et ETS ALGA ont introduit un recours gracieux avant de porter l’affaire en contentieux. Dans sa décision en date du 17 mars 2021, l’autorité de régulation des marchés publics estime, entre autres, que « durant l’évaluation, les indications de la norme et le principe d’égalité de traitement n’ont pas été appliqués de la même manière aux différents candidats ». Ainsi, elle a ordonné la reprise de l’évaluation des offres.

Vous pouvez réagir à cet article