image

L’ASAC NDIAMBOUR SANCTIONNÉE

image

L’Asac Ndiambour disputera ses matchs officiels sur terrain neutre et à huis clos jusqu’à ce que la commission de discipline se prononce sur le fond de l’affaire, selon la décision prise suite aux incidents qui ont émaillé le match de la 21e journée ayant opposé à Louga, l’équipe sanctionnée au Jaraaf.

Dans le communiqué signé de son président Alioune Niokhor Diouf, la commission de discipline estime que « les sources à dispositions concordent sur le déroulé des éléments rapportés » et « qu’il y a urgence à parer à toute réitération des faits, il échet, par provision, faisant application des dispositions des articles 136 et 137 du Code disciplinaire.

Conformément aux dispositions de l’article 140 du même Code, le club est, toutefois, informé, qu’il dispose d’un délai de deux jours à compter de la notification de la présente décision pour interjeter appel, précise le document. Lequel, reçu à Emedia, ajoute que le recours n’est pas suspensif.
Après les événements, la Fédération sénégalaise de football (FSF) a adressé une lettre aux ligues, clubs et acteurs du football pour condamner « les graves débordements » qui ont émaillé la rencontre et les attaques des supporters contre l’arbitre du match et l’entraîneur du Jaraaf.

« On présente le Ndiambour et la ville de Louga comme des fauteurs de violence. Nous voudrions nous offusquer officiellement contre cette lettre circulaire de la Fédération sénégalaise de footbal »’, avait réagi le vice-président du club incriminé, Sidy Seck, chargé, par ailleurs, du volet juridique et judiciaire.

17 mai 2022

------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article