TREMBLEMENT DE CAIRE ! LE COACH ET LE PRÉSIDENT DE LA FÉDÉ, PREMIÈRES VICTIMES

news-details
L’EGYPTE ÉLIMINÉE CHEZ ELLE

Les Sud-Africains ont surpris les Égyptiens 1-0 en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations 2019, ce 6 juillet au Caire. Choqués, les « Pharaons » ont fui les micros et les caméras, avant que leur sélectionneur, Javier Aguirre, ne soit viré et que le président de la Fédération égyptienne de football, Hani Abo Rida, ne démissionne. Les « Bafana Bafana », eux, ont tenu à rendre hommage à un public égyptien très fair-play.

Cataclysme au stade international du Caire. L’Egypte, favorite pour le titre de « sa » Coupe d’Afrique des nations, a été surprise par l’Afrique du Sud en fin de rencontre (1-0). Globalement dominatrice l’Egypte a pêché aux abords de la surface de réparation sud-africaine. Mais ce sont bien les Bafana-Bafana qui se sont procurés les meilleures occasions tout au long de la rencontre. Leur abnégation a fini par payer.

Sur un contre-éclair, le Strasbourgeois Mothiba a parfaitement servi Thembinkosi Lorch, qui n’a pas manqué de sang froid pour ouvrir le score (85e). L’Afrique du Sud affrontera le Nigéria en quart de finale, jeudi (21 heures) stade de l’école militaire du Caire.

« Vous devez vous expliquer ! » « Qui est le responsable de cet échec ! » « Allez-vous démissionner ? » Voilà les invectives auxquelles un Javier Aguirre stoïque a été confronté, ce 6 juillet au Caire, en conférence de presse, juste après la retentissante élimination de son équipe d’Égypte. Et quelques minutes plus tard, le sélectionneur a été démis de ses fonctions, suite à la défaite 0-1 des « Pharaons » face à l’Afrique du Sud, en huitièmes de la CAN 2019. Quant au président de la fédération égyptienne de football, Hany Abo Rida, il a démissionné de ses fonctions, face à ce fiasco.

Les joueurs, dont la superstar Mohamed Salah, se sont en revanche refusés à assumer leurs torts devant les journalistes, se réfugiant rapidement dans leur car, sans répondre aux questions. Plus que tristes, les « Pharaons » et les 75.000 supporters présents au Cairo international stadium semblaient éberlués au coup de sifflet final. Un but de Christopher Thembinkosi Lorch (85e) a suffi à ruiner leurs rêves de sacre, le 19 juillet prochain. « L’équipe égyptienne ne mérite pas plus que ce résultat, a estimé son ex-défenseur emblématique, Waël Gomaa, sur la chaîne de télévision BeIn Sports. Ce sont les capacités de cette sélection. C’est son niveau. L’Égypte est une des deux pires équipes de cette CAN 2019 ».

Vous pouvez réagir à cet article