image

L’ENGAGEMENT FORT DES ACTEURS DE LA PÊCHE SÉNÉGALAISE

image

Avec l’appui de Greenpeace Afrique, les organisations de pêcheurs, mareyeurs, femmes transformatrices, entre autres acteurs de la pêche ont lancé une Coalition contre l’implantation des usines de farine et d’huile de poisson (UFHP). Ses initiateurs, qui interpellent les dirigeants contre les conséquences écologiques de ces usines, ont choisi l’ouverture de la COP 26, à Glasgow, pour monter au créneau.

"Nous, représentants d’organisations de pêcheurs, de mareyeurs et de femmes transformatrices venus d’horizons divers (Abéné dans la région de Ziguinchor ; Mbour, Joal, Popenguine/Ndayane et Cayar dans la région de Thiès ; Bargny, Rufisque, Thiaroye, Yenne-dialaw et Ouakam dans la région de Dakar, Gandiol dans la région de Saint-Louis) avons mis en place ce jour, une Coalition pour lutter contre l’implantation des usines de farine et d’huile de poisson (UFHP) et la mauvaise gouvernance des pêches", a lancé leur porte-parole, Amadou Camara.

Il ajoute : "nous ne ménagerons aucun effort pour que les idéaux de bonne gouvernance, de transparence, de protection des océans et de nos métiers, de respect de l’environnement et du cadre de vie des populations côtières soient préservés. A cet effet, nous appelons la société civile sénégalaise et toutes les personnes éprises de justice et qui sont conscientes du rôle stratégique que joue la pêche pour la sécurité alimentaire et la survie des communautés de pêche, à se joindre à nous et soutenir notre combat pour une gouvernance transparente et équitable des pêcheries au Sénégal."

Camara et Cie comptent impliquer leurs collègues de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée Bissau et de la Mauritanie, estimant que ces usines détruisent les océans, afin de "fédérer toutes les forces vives du secteur de la pêche artisanale pour la durabilité de la pêche et la protection des divers métiers représentés dans la Coalition".

Dié BA

31 octobre 2021