« L’ÉTAT ET LA JUSTICE SONT A LA MANŒUVRE » (KHALIFA SALL)

news-details
Renvoi du procès en appel de Barth

Initialement prévu, ce mercredi 10 novembre 2021, le procès en appel de Barthelemy Dias dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf a été renvoyé jusqu’au 1er décembre prochain. La raison ? Un seul des prévenus s’est présenté physiquement à la barre et il s’agit de M. Sibi. Ce dernier a sollicité le renvoi pour constituer un avocat. Le président de la 3e chambre correctionnelle de la Cour d’appel ne s’est pas opposé au renvoi.

Mieux, il a retenu la date du 1er décembre pour la tenue de l’audience. Venu soutenir son camarade Barthelemy Dias, l’ex maire de Dakar a fait montre de son insatisfaction suite au renvoi. « Le 1er décembre, Barthélemy Dias sera en pleine précampagne électorale. Certes, la requête de renvoi n’émane pas de lui ni de ses conseils, mais ce sont les autres prévenus qui n’avaient pas d’avocats qui ont demandé le renvoi.

Mais le 1er décembre est une très mauvaise date. L’Etat et la justice sont à la manœuvre. Je le dis et je le répète, en la matière dans les démocraties consolidées la justice s’interdit d’interférer dans le jeu démocratique. C’est ce qui se passe partout », a dit Khalifa Sall à sa sortie du palais de justice de Dakar. Poursuivant, il a indiqué que cette décision les conforte dans leur conviction que ce qu’ils veulent c’est d’essayer de neutraliser Barthélemy à défaut de chercher à l’intimider. « Ce qu’ils cherchent c’est de perturber sa campagne. Ce qu’ils cherchent c’est essayer d’avoir des moyens supplémentaires de gagner Dakar ce qui est vain, illusoire et utopique. Ils ne gagneront jamais Dakar incha Allah », a-t-il lancé.

Vous pouvez réagir à cet article